Août 24 2019

Inauguration des récents aménagements du marché

Michel Buillard, maire de Papeete, accompagné de Gaston Flosse, Président du Pays, et de Christophe Lotigié, tavana hau des îles du Vent, a procédé à l'inauguration des récents aménagements du marché Mapuru a Paraita, ce vendredi 14 février 2014.
Les travaux ont concerné le porche situé face à la rue Leboucher, les snacks du rez de chaussée, l'escalier côté poissonnerie, ainsi que les stands et le restaurant du premier étage. Coût des travaux : plus de 141 millions Fcfp.














En 2010, la commune a pu bénéficier de 2 subventions de la DDC, une pour la rénovation du marché municipal et l’autre pour la mise aux normes incendie et en 2013 une subvention pour la mise aux normes d’hygiène.

Les 2 premières subventions ont permis de réaliser les travaux suivants :

- Conformité des dégagements, avec le réaménagement des boutiques au R+1 et la création d’escaliers supplémentaires. Ces travaux ont rendu les dégagements excédentaires en nombre et en unités de passage
- Mise en conformité des installations électriques
- Mise en place d’un système de sécurité incendie de catégorie A avec alarme de type 1 et détection linéaire, comme mesure compensatoire en l’absence de stabilité au feu des structures métalliques
- Mise en place d’un réservoir aérien de gaz et mise en place d’un réseau de distribution dans les locaux ayant des points de cuisson (travaux prévus 3ème trimestre 2012)
- Mise aux normes des RIA existants
- Mise aux normes des extracteurs de fumées des snacks et du restaurant
- Cloisonnement CF des snacks et locaux à risques
- Cloisonnement de la mezzanine : zone 1,2 et 6 des stands (Zones 3, 4, 5, n’étant pas intégrées)

Néanmoins une partie du cloisonnement de la mezzanine n’a pas pu être intégrée, il reste 4 zones à cloisonner (zones 3, 4, 5). L’étude concernant l’accessibilité des pompiers sur une deuxième façade du marché municipal n’a pas encore été lancée.

La troisième subvention (mise aux normes d’hygiène du marché municipal et deuxième tranche mise aux normes incendie), comprend :

Mise aux normes d’hygiène :
- Le remplacement des 2 chambres froides vétustes des poissonniers en une seule de taille adaptée
- La création un local de découpe en liaison avec la nouvelle chambre froide, pour ne pas couper la chaîne du froid
- La mise en place d’un rayonnage adapté aux normes d’hygiène (inox alimentaire au lieu de métal ordinaire)
- Le remplacement de la chambre froide des légumes, vétuste et trop petite
- La création d’une chambre réfrigérée pour les fruits et produits locaux (uru, tarot…)
- La création d’un local déchet réfrigéré pouvant accueillir l’ensemble des bacs déchets du marché, ainsi qu’un local de nettoyage
- Le remplacement des locaux des boucheries par des stands pouvant accueillir un espace dédié à la vente et un espace réfrigéré pour la découpe
- La création d’une chambre froide par boucherie pour l’entreposage des viandes dans une chambre froide positive plutôt que les congélateurs actuellement utilisés (non conformes).

Ces nouveaux aménagements permettent :
- d’améliorer le fonctionnement et de respecter les règles d’hygiène au fonctionnement
- de supprimer les bacs à déchets dans la contre-allée,
- d’entreposer les fruits et légumes dans des locaux adaptés lorsque le marché est fermé, et non plus à la portée des nuisibles le soir…
- aux poissonniers-mareyeurs, bouchers, etc., de travailler dans des locaux adaptés en respectant les règles d’hygiène tel que le circuit propre / sale…


Deuxième tranche de la mise aux normes incendie
Consiste à la réalisation des zones 3, 4 et 5 du cloisonnement de la mezzanine, ainsi qu’aux études pour aménager la façade rue François CARDELLA en deuxième façade accessible aux pompiers.

Sécurisation
- Effectuer des travaux sur des éléments porteurs qui sont dans un état très avancé de rouille et qui mettent en cause la stabilité du bâtiment
- Changer des châssis vitrés situés en partie de la charpente, qui se trouvent dans un état de rouille avancé, et qui pourraient tomber en cas d’intempéries

Budget
Coût et plan prévisionnel de financement (3ème subvention DDC):
- Coût :
Le montant total des travaux est de : 141 326 603 FCFP TTC

- Taux directeur applicable :
Bâtiments et aménagements divers : Construction, extension et rénovation de locaux à vocation économique : 50%

- Financement :
Subvention DDC (50%) : 70 663 302 F CFP
Fonds propres (50%) : 70 663 301 F CFP




Bon à savoir
Le marché municipal est une institution de la Polynésie.

Sa fonction n’est pas seulement d’être un lieu d’achat de produits alimentaires, mais un lieu de convergence du monde rural et de la Ville.

Lieu de convivialité, de rencontres, le marché municipal permet à de très nombreuses personnes, souvent à faibles revenus, d’y vendre les produits de leur activité dans un cadre organisé et en plein centre-ville.

C’est également une vitrine sur le monde puisque tout touriste venant à Papeete passe par le marché municipal, y consomme, achète des souvenirs, prend des photographies.

Sa fréquentation, aussi bien en semaine que le dimanche matin est considérable, plus de 1500 clients par jours, et permet également l’animation commerciale de l’ensemble du quartier du marché.

Une telle infrastructure est par construction déficitaire, dès lors que le souci de modération des loyers s’oppose aux très importantes charges de gestion et d’entretien général.

Les investissements à y réaliser sont permanents, compte tenu d’un vieillissement accéléré des infrastructures, lié à une utilisation intensive et quasi permanente.

Le marché municipal de Papeete a été reconstruit en 1987.

Mode de fonctionnement :
Le marché municipal est un lieu qui offre à des maraichers, poissonniers, artisans… un lieu pour vendre leurs produits.
Le RDC accueille les produits alimentaires, tandis qu’au R+1 les artisans y exposent leurs artisanats.
Au RDC, il y a une zone dédiée aux :
- poissons de lagon et de mer avec 2 chambres froides ainsi qu’un local de découpe.
- vendeurs de coco râpés pour fabrication de lait de coco
- boucheries, avec un espace où ils entreposent leurs congélateurs
- maraichers et fruitiers
- fleuristes
- curios
- vendeurs de couronnes de fleurs
- vendeurs de paréos
- snacks
- charcutiers
- pâtissiers
Le Marché municipal accueille plus de 280 occupants (45 artisans, 58 vendeurs de paréos, 4 boucheries, 13 snacks, 111 charcutiers, 8 poissonniers, 23 vendeurs de légumes, 56 vendeurs de fruits, 4 vendeurs de firifiri, 4 vendeur de coco râpés, 34 vendeurs de couronnes… etc…)
Au R+1, il y a des artisans, tatoueurs et le restaurant du marché municipal.
Le marché municipal est ouvert 7J/7 de 4h00 18h00 du lundi au samedi et 3h00 à 9h00 le dimanche.