Juillet 19 2019

Brevet polynésien d'animateur : trois nouveaux diplômés pour Papeete

Le maire de Papeete, Michel Buillard, a procédé, ce jeudi 19 mai 2016 aux côtés de la ministre de l’éducation Nicole Sanquer, et de Mata Ganahoa, directrice de la jeunesse et de la cohésion sociale, à la remise du Brevet polynésien d’animateur option animateur de quartier à trois nouveaux diplômés de la capitale. Il s'agit de Line Huuti, Agathe Mamani et Juliette Timi.



Cette promotion 2015-2016 a accueilli plus de 20 stagiaires. Afin que ces derniers puissent acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de l’activité professionnelle d’un animateur de quartier, plusieurs thèmes ont été abordés, tels la vie associative, la communication, l’environnement de l’animation, la conduites des projets et les techniques d’animation. À l’issue de leur formation, les stagiaires ont passé un examen qui comportait trois épreuves dont une écrite, une mise en situation d’animation auprès d’un public et un entretien avec un jury sur un projet d’animation conduit sur le stage pratique.



C’est Line Huuti, de Papeete, qui s’est démarquée et a terminé major de la promotion : « J’ai persévéré et donné le meilleur dans cette formation pour pouvoir améliorer le quotidien de tout le monde et surtout de mon quartier. Cela n’a pas été facile durant ces huit derniers mois, surtout lorsqu’il s’agissait d’intervenir sur le terrain et d'aller à la rencontre de jeunes en échec scolaire ou en relation avec la vente de produits illicites. Essayer de trouver des solutions afin de mieux les cerner et leur proposer d’autres alternatives n’était pas chose aisée. Grâce à cette formation, j’ai acquis beaucoup d’éléments, de moyens, de propositions et de facilité d’approches. Maintenant je veux de l’action. »

La formation, qui a démarré le 1er septembre 2015 et s'est étendue jusqu’au 29 avril de cette année, leur a permis de bénéficier de 480 heures de cours à l’Institue de la jeunesse et des sports de Polynésie française (IJSPF) et 660 heures de stage professionnel, effectuées dans des structures d’animation au sein de mairies (Papeete, Punaauia, Pirae, Mahina) ou d’associations de jeunesse.