Février 27 2020

Mission de service civique dans le domaine de l'éducation pour 9 jeunes gens de Papeete

Depuis le 1er juin 2016, neuf jeunes gens issus des quartiers de Papeete effectuent une mission de service civique dans le domaine de l'éducation dans différents établissements scolaires de la capitale (Taimoana, Hitivainui, Pinai, Tipaerui, Mamao et Taunoa) pendant 8 mois, à raison de 30 heures par semaine.

En période scolaire, ces élèves travailleront en binôme avec un enseignant afin d’apporter un soutien à l’accompagnement des élèves en difficulté, ou une aide méthodologique. En période de vacances, lors des «écoles ouvertes », ils pourront accompagner les élèves dans la réalisation d'un projet personnalisé, les motiver par la mise en place d'ateliers ludiques mais aussi valoriser le travail et le comportement des élèves suivant leurs compétences.

Le service civique est un dispositif français d'encouragement à l'engagement citoyen et de soutien public à celui-ci, créé par la loi du 10 mars 2010 et entré en vigueur le 13 mai 2010. Il a pour objectif de renforcer la cohésion nationale et de favoriser la mixité sociale et offre la possibilité de s'engager dans une mission d'intérêt général dans neuf domaines différents, reconnus prioritaires pour la Nation : éducation, solidarité, santé, culture et loisirs, environnement, développement international et humanitaire, mémoire et citoyenneté, sports, intervention d'urgence en cas de crise.
L'engagement de service civique, d'une durée de six à douze mois destiné aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, est principalement financé par l'État.


Heitiare Teiho, directrice des affaires éducatives, sociales et culturelles (à gauche), et Orama Ienfa, chargée de mission (à droite), ont accueilli ces jeunes gens le 1er juin dernier. L'un d'entre eux a finalement rejoint le RSMA, mettant fin à son contrat de service civique.