Avril 11 2021

Inauguration de la Station d'épuration Te Ora No Ananahi : place à l'ère de la modernité écologique

"Aujourd'hui est un grand jour pour Papeete et pour notre pays. Notre ville entre dans une ère nouvelle. L'ère de la modernité écologique." C'est par ces mots que le maire de Papeete, Michel Buillard, a débuté son allocution, tandis que la station d'épuration Te Ora No Ananahi, située sur le remblai de la Papeava à Fare Ute, s'apprêtait à être inaugurée, ce jeudi 8 septembre 2016 en fin de journée.
Parmi les invités, l'Etat, le Gouvernement, l'Assemblée de Polynésie française, les maires de Polynésie française, le conseil muncipal de Papeete et de nombreux chefs d'entreprises.





Cette station permettra de traiter l’ensemble des eaux usées collectées de la zone. Respectueuse de l’environnement, innovante, performante et évolutive, elle exploite un procédé biologique. Cette étape décisive du traitement consiste à éliminer la pollution organique grâce à des micro organismes qui vont dégrader et séparer les polluants des eaux usées.





Les boues issues du traitement sont ensuite séchées dans une serre solaire et revalorisées en engrais grâce au procédé d’hygiénisation. Plus de 330 m3 d'engrais seront produits par an. Quant aux eaux épurées, elles sont rejetées via un émissaire en océan.





La station est aujourd’hui en mesure de traiter jusqu’à 3500 m3 d’eaux usées par jour, mais ses capacités de traitement pourront, sur le même terrain, être multipliées par quatre dans les prochaines décennies.

Enfin, elle utilise l’énergie solaire pour réduire sa consommation électrique grâce à 650 m2 de panneaux photovoltaïques installés en toiture. Elle a nécessité plus de 1,850 milliard XPF d’études et de travaux financés par le Contrat de Projets. C'est à la Société d'économie mixte locale Te Ora No Ananahi, dont le président directeur général est Paul Maiotui, par ailleurs premier adjoint au maire de Papeete, qu'a été confié la mise en oeuvre du projet d'assainissement collectif des eaux usées de la Ville de Papeete.





Depuis 2006, la Ville de Papeete s’attache à développer son service d’assainissement collectif des eaux usées, une démarche initiée suite à la loi statutaire de 2004 qui transférait cette compétence aux communes et implique une mise en place du service public de l’assainissement avant 2024.

Pour démontrer la faisabilité de cette opération, une station d’épuration et 3 km de réseaux de collecte autour du marché et de l’Hôtel de Ville ont été développés dès 2006. La réussite de cette zone pilote a contribué au démarrage d’un plus vaste chantier, début 2012 : un investissement de plus de 4 milliards XPF financé dans le cadre du Contrat de Projets et qui inclut la pose de 7 km de réseaux de collecte dans le centre ville, la construction de la station d’épuration et de l’émissaire.





"Je suis aujourd'hui comblé parce que nous touchons au terme d'un long parcours. Nous récoltons les fruits d'une persévérance sans faille", a commenté Tavana. Il n'a par ailleurs pas omis de rendre hommage à la compréhension des riverains et usagers gênés par les travaux, notamment les commerçants, et de les remercier pour leur patience.

Pour conclure, le maire de Papeete a confirmé que des discussions avec les communes de Faa'a, Pirae et Arue étaient en cours, en vue de permettre une éventuelle mutualisation des coûts d'investissement et de fonctionnement, et par conséquent une modération des tarifs.


L'assainissement en quelques chiffres

• 10 km de réseaux de collecte des eaux usées sous les voies communales et territoriales
• Un investissement de 4,5 milliards XPF
• 10 ans d’étude et de travaux
• 600 abonnés raccordables
• 3500m3 de capacité d’eau traitée/jour
• 2 émissaires pour le rejet des eaux traitées à 300 mètres au-delà de la digue de Motu Uta et à 60 mètres de profondeur


Le projet en quelques dates

• 2006 : Démarrage des travaux de la Zone Pilote (zone du marché et de l’hôtel de ville)
• 2008 : Création de la SEML Te Ora No Ananahi,
• 2012 : Démarrage des travaux des réseaux de collecte de Fare Ute au Centre Vaima
• 2014 : Pose de la première pierre de la station d’épuration de Papeete
• 2016 : Mise en service de la station d’épuration de Papeete


Travaux et financement en bref

Phase 1
2006 - 2009
Pose du réseau de collecte, construction et mise en service de la station d’épuration pour la zone pilote (Zone marché – Hôtel de Ville)
Investissement : 330 millions XPF (2,765 millions d’euros)
Financement : 100% Ville de Papeete


Phase 2
2012-2016
Pose du réseau de collecte de Fare Ute au Centre Vaima (7km), construction de l’émissaire et de la station d’épuration « Te Ora No Ananahi »
Investissement : 4 milliards XPF (33,520 millions d’euros)
Financement :
44,5% Etat via le Contrat de projets
44,5% Polynésie française
11% SEML Te Ora No Ananahi


Phase 3
2017 – 2019
Extension du réseau de collecte du Centre Vaima vers le quartier Paofai
Investissement : 2 milliards XPF (16,760 millions d’euros)
Financement : Xème FED (Fonds Européen de Développement)


Phase 4
2019 – 2021
Extension du réseau de collecte du quartier Paofai jusqu’à l’entrée de Tipaerui
Investissement : 1,5 milliard XPF (12,570 millions d’euros)


En savoir plus sur le traitement des eaux usées

En savoir plus sur le traitement des boues