Août 24 2019

Parmi les décisions du conseil municipal du 15 décembre 2016

Convention de financement relative au dispositif de Maîtrise d'œuvre urbaine et sociale - MOUS pour l'année 2016


Dans le cadre des opérations de résorption de l'habitat insalubre, un dispositif de maîtrise d'œuvre urbaine et sociale a été mis en place de manière partenariale entre l'État, le Pays et les communes de Papeete, Faa'a, Pirae et Mahina.
La MOUS accompagne ainsi la réalisation de ces opérations, en participant à leur réussite par des interventions en direction des habitants d'une part et, d'autre part, par la réalisation de projets de développement social.
Les missions de la MOUS concernent :
- La réalisation et l'actualisation régulière d'un diagnostic social et urbain ;
- La mise en œuvre d'action d'accompagnement social et économique des familles en prévision de leur relogement ;
- L'information des ménages et des partenaires tout au long de l'opération ;
- La constitution des dossiers administratifs de relogement des ménages ;
- L'accompagnement des familles dans leurs démarches administratives et financières.
A Papeete, seul le secteur de Mama'o reste concerné par ce dispositif, d'un coût total de près de 6,4 millions XPF, avec une participation de la commune de près de 1,3 million XPF.



Approbation des rapports annuels 2015 relatifs au prix et à la qualité du service public de l'eau potable, de l'assainissement collectif des eaux usées, et de la collecte et du traitement des déchets ménagers


Les rapports annuels 2015 relatifs au prix et à la qualité du service public de l'eau potable, de l'assainissement collectif des eaux usées, et de la collecte et du traitement des déchets ménagers ont été adoptés.

- Eau potable : la Ville de Papeete a concédé le service public de l'eau potable à la Polynésienne des Eaux en 1992 pour une durée fixée à 40 ans. Le rapport annuellement produit par cette société fait notamment apparaître une baisse des coûts de facturation (23 483 XPF l'année en 2015 pour 200 m3 utilisés, contre 37 132 XPF en 2012) ; la continuité de service pour les abonnés ; une qualité d'eau potable constante avec un taux de conformité des analyses de 100 % ; un rendement des réseaux publics proche de 70 % ; et un contrôle des comptes sans écarts significatifs.

- Assainissement collectif des eaux usées : la Ville de Papeete a concédé le service public de l'assainissement collectif des eaux usées à la SEML Te Ora no Ananahi en 2008. Le rapport met en évidence la poursuite de l'exploitation de la station d'épuration et des réseaux de la zone pilote allant du marché la mairie avec 302 raccordés contre 280 fin 2014 ; la mise en service des réseaux dans deux nouvelles sections de rue ; la réalisation de 72 % des travaux de la station d'épuration et de 95 % de l'émissaire en partie lagonaire ; et l'extension des réseaux via le Fonds Européen de Développement entre le centre Vaima et le quartier Paofai. Les factures liées à l'assainissement étant intégrées à la facture d'eau potable, le taux d'impayé reste maîtrisé (7 % constaté en fin 2015).

- Collecte et traitement des déchets ménagers : le service de collecte continue d'être assuré par la Tahitienne de secteur public (TSP) pour les ordures ménagères, les encombrants ménagers et les déchets verts. Le traitement des déchets verts est réalisé par la société Technival, et celui des ordures ménagères et des encombrants par le Syndicat mixte ouvert (SMO).

Les rapports sont consultables en mairie, auprès de la Direction des services techniques ou de la Direction générale des services.