Septembre 22 2018

Brigade cynophile : quatre mūto'i de Papeete certifiés

Rudy Olek vient de la brigade cynophile d'Orléans. Il est en Polynésie pour évaluer deux conducteurs cyno-techniciens de la police municipale de Papeete, et pour former deux assistants conducteurs. Après deux semaines intenses de formation, le bilan est plus qu'encourageant. L'un d'eux devient, par la même occasion, formateur cyno-technicien.

Partout dans le monde, des brigades de police municipale sont munies d'équipes cynophiles, c'est-à-dire, de chiens policiers. En Polynésie française, seule la police municipale de Papeete en est équipée, on appelle cette section, l'Unité rapide d'assistance et d'intervention cynophile (URAIC), qui est chapeautée par Marcel Kwong.

Actuellement, seuls deux agents de police occupent la fonction de conducteur cyno-technicien : Marcel Kwong et James Rey. "Nous avons passé la formation de conducteur, l'an dernier, à Orléans", explique James Rey. Le challenge pour ces deux agents, aujourd'hui, est de recevoir la certification pour conduire leurs propres coéquipiers au fenua. "L'objectif pour moi est que nous soyons notés, moi et mon chien. Pour que je sois apte à le conduire sur la voie publique", poursuit-il.

Et pour réaliser cela, un moniteur métropolitain est au fenua. Il nous vient du pôle cynotechnique d'Orléans. Durant deux semaines, Rudy Olek les a formés. "Les chiens d'intervention ont un rôle d'assistance aux collègues de la police municipale. Ils ont deux actions : une action en percussion muselée et en saisie mordante, tout ça cadré par de la légitime défense. Ils vont avoir un rôle d'assistance, de dissuasion sur la voie publique pour éviter tous méfaits", raconte Rudy Olek, formateur cyno-technicien.

Les comportements du maitre et de son chien sont donc notés. "On leur fait un programme d'obéissance, de muselé et de mordant", prévient Rudy Olek. Une étape cruciale, si Marcel et James veulent intervenir avec leurs coéquipiers sur la voie publique.

Parallèlement, deux autres agents de la police municipale de Papeete sont également suivis par Rudy Olek. Il s'agit de Karim Achille et d'Adrien Barsinas. Tous deux ont été formés pour devenir assistant conducteur cyno-technicien. "L'assistant prend d'abord contact avec l'individu, avant qu'on lâche le chien. Donc, je vais négocier, et suite à cela, il y a la palpation, la sécurité, le menottage et s'il y a une rébellion, je fais lâcher le chien", détaille Karim. "L'assistant pourra neutraliser l'individu au sol, le menotter et le conduire s'il y a un flagrant délit", rajoute Rudy Olek.

Après deux semaines de formation, les quatre agents de l'Uraic ont passé leur examen final, vendredi 2 mars 2018, devant leur formateur et leur chef de brigade, Roger Lamy. Grâce à leurs efforts, ils ont réussi avec brio les tests. Marcel Kwong décroche également le titre de moniteur référent, "ce qui veut dire que je pourrai former localement. C'est l'aboutissement de tout ce que j'ai suivi", indique-t-il.

Rudy Olek reviendra vers la fin de l'année pour poursuivre la formation des agents de l'Uraic.


(Sources : Tahiti Infos)


Remise d'attestations de stage.