Août 14 2020

Parmi les décisions du conseil municipal du 29 août 2019

Une aide pour aider les résidents de Papeete à acquérir un vélo de ville

Dans le cadre du projet « mobilité » et de la semaine qui y sera consacrée à partir du 16 septembre 2019, la commune relance un dispositif d'aide destiné à aider ses habitants à acquérir un vélo (classique, électrique ou avec assistance électrique).

La subvention peut aller jusqu’à 70 % du montant TTC de la dépense totale (comprenant le vélo et ses accessoires casque, chasuble, éclairage…), cela dans la limite de 15 000 francs pour un vélo classique et de 30 000 francs pour un vélo électrique ou avec assistance électrique.

Le bénéficiaire de la subvention s’engage :
- à ne pas revendre le vélo dans les trois ans ;
- à utiliser le vélo subventionné personnellement et régulièrement ;
- à adopter les bons réflexes et comportements pour circuler.

Un budget de 2 millions de francs est prévu pour ces subventions en 2019. Le dispositif sera reconduit sur l’exercice 2020 et suivants dans la limite des crédits disponibles.

Ce mode de transport contribue à l’effort de réduction de la pollution atmosphérique et sonore, à la santé publique et à la lutte contre l’obésité, à favoriser les déplacements domicile/travail inférieurs à dix kilomètres, à réduire l’utilisation de la voiture au cœur de la ville et à faciliter le vélo comme mode de loisir et d’agrément. Il s’agit de politiques publiques d’intérêt général que la commune avait déjà initiées en 2017.

Télécharger ici le dossier de demande



Soutien aux associations

Chaque année, de nombreuses associations de jeunesse, culturelles et sportives sont soutenues par la ville de Papeete dans le cadre de leurs activités au bénéfice d’un large public de notre commune.

Pour l’année 2019, 70 millions de francs ont été inscrits au budget primitif dont 61,44 millions ont déjà été attribués lors des deux premières programmations, le reliquat s’élevant à 8,56 millions.

Pour la troisième programmation, 6,8 millions de francs ont été accordés aux seize associations suivantes :

- Quartier Haereraaroa (sortie découverte et Noël sur le thème de l'environnement) ;
- Team Mama'o (programme sur l'environnement et le nettoyage) ;
- Heitamaarii no Mama’o (programme sur l'environnement et l'éco-citoyenneté) ;
- Ia ora Tipaerui Grand (actions environnementales) ;
- Hiaai te reva (embellissement et fêtes du quartier, Halloween, Noël)
- Jeunesse de Sainte-Amélie (embellissement du quartier et sensibilisation aux enjeux environnementaux) ;
- Tamari'i Ameri (sortie découverte, ateliers de prévention, Halloween et Noël) ;
- Te Ui Api no Papeava (embellissement du quartier, aménagement d'un potager, Noël) ;
- Vaimahina no Tepapa (embellissement du quartier, Halloween et Noël) ;
- Torea Faa'ara (visite du centre de tri, embellissement du quartier, Halloween et Noël) ;
- Tamari'i Arupa (sortie découverte, ateliers déco pour les fêtes de quartier, Halloween et Noël)
- To'a Maehaa no Taunoa (aménagement d'un potager, embellissement et fêtes du quartier, Halloween et Noël)
- Locataires de Temauri Village (embellissement du quartier et aménagement d'un potager) ;
- Vaitavatava Matairea (Halloween et Noël sur le thème de l'environnement-éco responsable ) ;
- Te Ui Api no Papeete (taekwondo, achat de matériels) ;
- Groupe Littérama’ohi (Pina’ina’i 9.19)



Equipement des pompiers

Il sera procédé au reconditionnement de l’échelle pivotante automatique des pompiers acquise en 2003. Le coût de cette opération s’élève à 35 millions de francs, pris en charge à 80 % par le Fonds intercommunal de péréquation (FIP).

La commune va par ailleurs faire l’acquisition d’un second fourgon pompe-tonne léger. Il s’agit d’un matériel dont l’encombrement réduit permet des interventions rapides. Il est utilisé dans la plupart des incendies ainsi qu’en premier secours sur les sites industriels. Son coût de 34 millions de francs est partagé pour moitié par le FIP et la ville de Papeete.



Un plan pour la rade de Papeete

Le contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD) en Polynésie française organise l’accompagnement de l’Etat et du Pays pour la mise en œuvre des projets des six communes concernées (Papeete, Faa'a, Pirae, Arue, Mahina et Taiarapu-est) sur les terrains qui leur ont été rétrocédés par l’Etat.

La requalification urbaine de la zone portuaire (axe 2, projet n° 4) est le projet de la ville de Papeete inscrit dans le CRSD. Estimé sommairement à 1,4 milliard de francs TTC, il se décline en quatorze actions dont les principales sont :
- l’élaboration d’un plan d’aménagement de détail ;
- le réaménagement des voies et des espaces publics ;
- la réalisation d’un équipement de loisirs d’envergure sur l’emprise libérée.

Un plan de rade est également envisagé dont l’étude s’effectuera en deux phases :
- diagnostics, enjeux, atouts, faiblesses, opportunités, menaces ;
- animation partenariale et rédaction d’un projet de contrat de rade.

L’objectif est de définir une politique partagée sur l’avenir de la rade de Papeete abordant plusieurs thématiques : qualité de l’eau et des fonds sédimentaires, biodiversité, tourisme, activités nautiques, paysages, déplacements…) et d’améliorer la qualité des eaux du port.

Sur la base d’une estimation de 3 millions de francs TTC, le financement de cette étude sera pris en charge à 80 % par l’Etat et le Pays au titre du CRSD et à 20 % par la commune de Papeete.