Avril 11 2021

Lancement du dispositif de solidarité CAES à Papeete

Rendez-vous était donné le mardi 28 avril 2020 sur plusieurs sites de Papeete pour la mise en œuvre des conventions d’aide exceptionnelle de solidarité (CAES).

À l’heure actuelle, sur les 250 demandes formulées, ce sont plus de 150 personnes issues des différents quartiers de Papeete qui bénéficient des premières CAES de la commune. Tavana Michel Buillard est allé à la rencontre d’une partie d’entre elles ce matin pour leur apporter son soutien et les encourager en cette période de crise sanitaire

La CAES est un dispositif d’aide aux ménages en difficulté mis en place par le gouvernement dans le cadre de son plan de sauvegarde économique contre les conséquences de l’épidémie de Covid-19. Elle permet à une personne ne disposant plus d’aucun revenu et inscrite au régime de solidarité de la Polynésie française (RSPF) d’obtenir une indemnité de 50 000 XPF par mois pendant trois mois, en échange d’un travail d’intérêt général de 20 heures par semaine au service du Pays, d’une commune ou d’une association à but non lucratif. Les CAES sont limitées à une par foyer pour des demandeurs âgés de 18 à 62 ans.

Pour leurs missions, la priorité a été donnée à des travaux ayant un lien avec l’hygiène et la salubrité publiques ainsi que la protection de l’environnement (sensibilisation au tri des déchets, lutte contre les dépôts sauvages et les gîtes larvaires ou encore embellissement des quartiers). Autre priorité, favoriser l’autonomie alimentaire des familles par le développement de travaux de mise en culture et d’entretien des jardins partagés ainsi que la fabrication et la distribution de jardinières portatives. Enfin, des travaux de couture solidaire ont également été mis en place. A cet effet, les masques de protection et les sacs de courses traditionnels produits seront par la suite distribués aux habitants de Papeete.

Ces différentes actions sont mises en œuvre en veillant à ce que chaque CAES dispose d’équipements de protection sanitaire fournis par la ville et en s’assurant du respect des gestes barrières. Par ailleurs, l’ensemble des outils et matériels nécessaires à la réalisation de ces différents travaux d’intérêt général ont également été mis à disposition par la commune. « Il nous faut affronter cette période avec humilité et optimisme » a ainsi analysé Tavana Michel Buillard.

La commune solidaire

La Ville de Papeete mène en même temps plusieurs opérations de solidarité pour faire face à la crise du Covid-19 dans la commune. Plus d’une centaine de sans-abris ont été accueillis depuis le 21 mars dans les sites de confinement installés dans les salles Ateivi et Maco Nena ainsi qu’au lycée Paul-Gauguin, où des moyens humains ont été mobilisés pour l’encadrement, la logistique et la fourniture de trois repas quotidiens, en collaboration avec les services du Pays dont la Direction des solidarités, des familles et de l’égalité (DSFE) et l’association « Te Torea ».

Aujourd’hui, grâce à l’expertise sociale et professionnelle de la ville de Papeete qui suit les personnes sans domicile fixe depuis plus de 20 ans, ces dernières ont pu vivre cette période de confinement dans de très bonnes conditions sociales et sanitaires. Tavana Michel Buillard souhaite que des mesures soient mises en œuvre pour que cette prise en charge des personnes sans domicile fixe puisse perdurer au-delà du confinement.

Par ailleurs, depuis le 23 mars 2020, des kits alimentaires ont été attribués en urgence à près de 630 familles de la capitale issues tant du centre-ville que des différents quartiers de Papeete. D’un coût de 9 000 XPF, ces kits sont principalement financés par la commune mais aussi par des dons privés de particuliers mais également d’entreprises de la place qui ont souhaité participer à cet élan de solidarité.
Mauruuru maitai pour votre contribution.