Novembre 30 2020

Vingt-et-un “Guides sanitaires” à Papeete

Dans le cadre de la prévention contre l’épidémie de covid-19, vingt-et-un stagiaires de la commune de Papeete en contrat d’accès à l’emploi (CAE) étaient accueillis à la mairie le lundi 27 juillet 2020 par Tavana Michel Buillard, Nicole Bouteau, ministre du Tourisme et du Travail et conseillère municipale de Papeete, et Sylvana Puhetini, quatrième adjointe au maire, pour participer à une session de formation de “Guides sanitaires” de trois jours.

Sélectionnés par la direction de l’emploi de la ville de Papeete, ces jeunes stagiaires sont placés sous son autorité et rempliront leur mission dans la commune. Le Pays assure leur formation initiale, un suivi de six mois, et leur fournit des équipements de protection (uniforme, visières, masques, gel hydro-alcoolique). Ils ont essentiellement un rôle de prévention et d’information de la population dans le contexte de la réouverture du pays au tourisme international depuis le 15 juillet. Il s’agit surtout de sensibiliser les visiteurs et les résidents à l’importance des gestes barrières et de les rassurer quant aux mesures prises par le gouvernement pour réduire le risque sanitaire au maximum. Toute personne souhaitant venir en Polynésie française doit présenter un test négatif au coronavirus et s’enregistrer sur la plateforme ETIS (Electronic Travel Information System) permettant un suivi personnalisé durant son séjour. A son arrivée, le voyageur reçoit un kit d’auto-prélèvement à réaliser quatre jours plus tard. Près de 3 400 auto-tests ont déjà été ainsi effectués, tous négatifs (source : Direction de la santé).

Au terme de leur formation, les vingt-et-un guides sanitaires de Papeete ont reçu leur attestation le mercredi 29 juillet 2020, remise par Hinatea Tama, deuxième adjointe au maire de Papeete, et Mata Ganaoha, directrice de l’emploi de la commune. Ils seront opérationnels dès le 3 août 2020 pour une durée d’un an. Papeete est la troisième commune de Polynésie française à bénéficier de ce déploiement de guides sanitaires après Mahina et Bora Bora.