Août 21 2017

KOO MEN TONG n°1

Les jardins de l'Evêché - La maison de la Reine
Le bassin de la Reine - Le Ora de la place Tarahoi - L'histoire de Pierre LOTI - Ravello
L'hôpital Vaiami - L'observatoire du mont FAIERE - L'hôtel Stuart
Les canons du parc Bougainville - La vallée de la Fautaua



La communauté chinoise de Tahiti




Les premiers chinois arrivent en Polynésie le 25 mai 1865 (339 travailleurs à bord du 3 mats Ferdinand Brumm, recrutés par la compagnie agricole de Tahiti). Surtout d’origine Hakka, ils s’intègrent peu à peu à la population (1er mariage en 1868). Dès 1872, les chinois sont regroupés autour de la société de secours mutuels (Si Ni Tong) qui gère le terrain de Mamao. En 1911, le Si Ni Tong achète Mamao, le cimetière d’Arue et un terrain face à la mairie de Papeete. En 1921, des divisions apparaissent et l’association Koo Men Tong est créée. Cette association construit le siège actuel en 1925. Cette maison est rénovée en dur en 1983 après un cyclone. Elle comprend un théâtre et de nombreuses salles de réunion comme celle du conseil des anciens.
Le nom de l’association a pour origine le nom du parti de Sun Yat Sen (le Guomindang) qui renverse la monarchie en 1912. Sun Yat Sen installe la République en Chine et devient le président de 1916 à 1924 (date de sa mort) ; il est remplacé par le général Tchang Kai Chek qui est expulsé de Chine en 1949 par la révolution communiste de Mao Zedong.


Le Kuo Min Tang n°2 : en 1939 suite à de nouvelles divisions, une partie des membres s'installe rue Bréa.