Juin 23 2017

Place Tarahoi

Les jardins de l'Evêché - Le KOO MEN TONG n°1 - La maison de la Reine
Le bassin de la Reine - L'histoire de Pierre LOTI - Ravello
L'hôpital Vaiami - L'observatoire du mont FAIERE - L'hôtel Stuart
Les canons du parc Bougainville - La vallée de la Fautaua



La place Tarahoi, coeur de la vie politique


La stèle
de Pouvanaa a Oopa
(inaugurée le 10 mai 1982 sur la place Tarahoi)

Pouvanaa a Oopa est né le 10 mai 1895 à Huahine et est décédé le 11 janvier 1977 à Papeete.
Il est le précurseur du nationalisme tahitien.
Il est élu député le 23 octobre 1947. En décembre 1947, il fonde son parti : le Rassemblement Démocratique des Populations Tahitiennes (RDPT). Pouvanaa est réélu député en 1951 puis en 1956. Il est arrêté le 11 octobre 1960 soupçonné d’avoir demandé à ses partisans d’incendier Papeete. Il est condamné à huit années de réclusion et à quinze années d’interdiction de séjour en Polynésie. En 1969, il est amnistié. Il est élu sénateur en 1971.


Le banian (ou ficus prolixa) de la place Tarahoi a été soigneusement intégré à l’aménagement de cet espace en parking en 2003. Probablement la seule espèce indigène à subsister en ville, ce banian historique, âgé d’au moins 300 ans accueillait à l’époque de Gauguin, une plate forme faisant office de lieu de rencontre où militaires et fonctionnaires venaient se désaltérer à l’absinthe notamment.
En effet, en 1844, la colonie a acheté à la famille royale le terrain sur lequel était implanté le cercle militaire. Le banian avait été aménagé d’une plate-forme pour y installer un bar et accueillir les membres du cercle militaire.