Juillet 07 2022

Parmi les décisions du conseil municipal du 25 mars 2021


Budget 2021

Comme chaque année, le budget de la commune est proposé par le maire et voté par le conseil municipal. Ce projet de budget s’inspire des orientations budgétaires retenues par le conseil municipal le 11 février 2021 et des arbitrages effectués en commission des finances le 15 mars. Évaluées avec une grande prudence compte tenu des incertitudes pesant sur la pérennité des ressources en période de crise sanitaire, les recettes ont été revues à la baisse par rapport à 2020.

Ainsi, le budget principal de l’exercice 2021 est approuvé et arrêté, en recettes et en dépenses, à 9,7 milliards de francs dont :
- 6,7 milliards en fonctionnement ;
- 3 milliards en investissement.

Les principaux investissements prévus dans ce budget 2021 concernent :
- Des équipements de proximité à Sainte-Amélie
- La rénovation du stade Willy-Bambridge
- L’éclairage public de Papeete-centre, phase 3
- Des centrales photovoltaïques pour les écoles Heitama et Taimoana
- L’acquisition d’un véhicule utilitaire pour les pompiers
- Des travaux d’étude, de dépollution, de déconstruction et d’aménagement dans le cadre du CRSD (contrat de redynamisation des sites de défense)
- L’acquisition du foncier pour l’ouverture d’une voie à Manuhoe (première tranche).

Soit un investissement total cumulé de 681,3 millions de francs.



Opérations éligibles à la DETR 2020

L’État apporte son soutien financier à la commune de Papeete au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR). Celle-ci s’élève à 66,2 millions de francs pour 2020 et contribue au financement des opérations suivantes :
- Rénovation de l’éclairage public à Taunoa (37 millions) ;
- Bitumage de la route de Tipaerui, de la servitude Grand à la servitude André-Juventin (34 millions) ;
- Réalisation de cinq ralentisseurs et trois passages surélevés à Fariipiti et Paofai (10 millions)
- Réfection de voirie au centre-ville (11 millions), et dans différents quartiers (11,5 millions).
Le montant total cumulé (hors taxes) de ces opérations s’élève à 92 millions de francs.



Acquisition foncière à Manuhoe (deuxième tranche)




La politique de la ville, de l’habitat et du développement urbain sont des priorités constantes des pouvoirs publics en Polynésie française. L’État, le Pays et le syndicat mixte des communes en contrat de ville de l’agglomération de Papeete sont engagés dans une démarche partenariale sur des sites en projet de rénovation urbaine (PRU).

Pour Papeete, le comité de pilotage (COPIL) a retenu deux sites jugés prioritaires, à savoir les quartiers de Mama’o-Vallons et de Manuhoe où l’ouverture de deux nouvelles voies est inscrite au PGA de la commune. Celle-ci a déjà pu acquérir au fil des années une grande partie des emprises foncières de ces deux voies. Il reste encore quelques parcelles à acquérir pour un montant de 97,6 millions de francs avec la possibilité de solliciter le concours financier du Pays via la délégation pour le développement des communes (DDC) à hauteur de 66,5 millions.



"Ados en avant 2021"


La lutte contre le décrochage scolaire et la délinquance juvénile sont des priorités de la commune de Papeete. Elle agit notamment dans ce domaine par le projet éducatif local (PEL), des opérations de proximité et un soutien aux associations de quartier. Dans la continuité de cette politique, la commune propose un programme d’actions baptisé "Ados en avant" au profit des jeunes de 14 à 17 ans, organisé en deux volets :

- Le Taure’a Day : un samedi par mois, des moments conviviaux de partage et de dialogue sont organisés entre les jeunes, les coordinateurs de quartier et des professionnels de la sécurité, du social et de l’animation (direction de la sécurité publique, Fare Tamahau, DPDJ - délégation pour la prévention de la délinquance des jeunes -, animateurs professionnels, etc). Des formations aux premiers secours et autres thèmes en alternance avec des sorties pédagogiques et des activités sportives et culturelles sont également prévues.

- Les P’aiMe Sport : des activités de plein air et sportives (randonnées aquatiques, marche en bande littorale, pêche, finboard, va’a, jujitsu et boxe éducative) sont organisées les mercredis après-midi dont l’animation est confiée à des clubs sportifs, des prestataires qualifiés et également aux animateurs sportifs communaux.

L’organisation pédagogique et l’inscription de cinquante adolescents sont pilotées par les coordinateurs des maisons de quartier de Blue Lagoon, Pinai, Te Aroha, Temauri village, Mama’o-Tamatini et Papareva-Mission. Le coût total de cette opération est estimé à 3 millions de francs (dont 1,8 million apporté par le syndicat mixte au titre du Contrat de ville et 1,2 million par la commune).



Brigade fa'a'apu

Engagée depuis plusieurs années dans la mise en œuvre de projets visant à favoriser le développement de l’agriculture vivrière urbaine (jardins partagés, formation à la permaculture, création de potagers à domicile, etc.), la commune de Papeete a formé un groupe d’une dizaine de référents agricoles communaux (sept CAE communaux, deux CAE associatifs et un agent communal polyvalent). Cette “brigade fa’a’apu” a pour principale mission d’aider et de conseiller les candidats à la création d’un potager à leur domicile ou dans un espace dédié. Vingt-deux foyers et deux établissements scolaires ont déjà bénéficié de cet accompagnement depuis novembre 2020.

Pour garantir la qualité des interventions et maintenir la dynamique et la cohésion du groupe, il est prévu de poursuivre la formation de ces référents en 2021 avec des ateliers thématiques : agriculture biologique, cuisine, compostage, fabrication de jardinières...

Le coût total de cette opération est estimé à 1,5 million de francs, pris en charge à raison de 900 000 francs par le syndicat mixte au titre du Contrat de ville et 600 000 francs par la commune.



Actions de proximité en 2021

Dans la continuité de ce qui existe déjà dans les maisons de quartier de La Mission, Tipaerui, Mama’o, Titioro et Taunoa, la commune met en place un programme d'actions de proximité afin de donner un nouvel élan à la dynamique sociale, culturelle et économique tout en instaurant un climat de confiance et d’échanges.

Certaines actions prévues en 2020, n’ayant pas pu être réalisées en raison de la situation sanitaire, sont reprogrammées pour 2021. D’autres sont ajoutées, notamment pour satisfaire les nombreuses demandes exprimées par le public fréquentant régulièrement les maisons de quartier.

- Te rima’i to’u ora : atelier couture et artisanat animé par des intervenants professionnels patentés (tifaifai, tressage, couverture de bébé, etc.) en faveur des mamans sans emploi.
- Taofe Metua : espace d’échange collectif dédié aux parents qui souhaitent partager leur expérience de la parentalité et aborder les questions ou les préoccupations liées à l’éducation des enfants. Différents thèmes peuvent être abordés : les violences intrafamiliales, les problèmes liés aux drogues, dont l’ice, les freins aux apprentissages scolaires, les comportements à risque, l’utilisation des réseaux sociaux, etc. Ces séances seront coanimées par les coordinateurs de quartier et des professionnels issus du Fare Tama Hau, de la DPDJ (délégation pour la prévention de la délinquance des jeunes) et de l’APAJ (association polyvalente d’actions judiciaires)…
- Sorties culturelles et de loisir : il s’agit de proposer aux familles des sorties collectives pédagogiques et de loisir pour favoriser les échanges intergénérationnels et inter quartiers : plage, théâtre, cinéma, musée, etc.
- Fêtes de quartier : l’organisation de fêtes (Pâques, Halloween, Noël…) permet de maintenir la cohésion sociale et la dynamique de quartier lorsqu’elles sont proposées pour et par les habitants. Dans une logique de démarche participative, les habitants sont invités à s’impliquer et à être des forces de propositions.
- Formation BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) : ouverte sur l’année à quinze volontaires motivés par une démarche d’insertion, elle leur permet de gagner en confiance et d’acquérir les compétences nécessaires pour animer des centres de vacances, intégrer le PEL en tant qu’animateur ou travailler dans une garderie.
- Formation des dirigeants associatifs : elle permet aux bénévoles actuels, occupant des fonctions de dirigeants associatifs (président, trésorier, secrétaire, etc.) d’acquérir des connaissances nécessaires pour la gestion administrative, financière et de fonctionnement d’une association type loi de 1901. Cette formation permet également de sensibiliser les dirigeants au montage des dossiers de demande de subvention de la Ville, voire du Contrat de ville.

Le coût total de ces actions est estimé à 9 millions de francs (soit 5,4 millions pris en charge par le syndicat mixte au titre du Contrat de ville et 3,6 millions par la commune).


Insertion : le Parcours emploi compétences (PEC)

Dans le cadre de sa politique en matière d’insertion sociale et professionnelle, la commune de Papeete accueille des publics en situation de recherche d’emploi et bénéficiant de contrats aidés via les CAE (contrats d’aide à l’emploi) ou le service civique. Les bénéficiaires sont affectés dans divers services de la Ville leur offrant ainsi une expérience professionnelle.

Afin d’accompagner efficacement ce public vers une insertion réussie, la commune a mis en place depuis 2018 un programme appelé “Parcours emploi compétences (PEC)”. Il s’agit essentiellement d’effectuer un suivi personnalisé de ces personnes en les aidant à poursuivre leur projet professionnel puis à prospecter sur le marché du travail.

Le coût de cette opération est estimé à 2 millions de francs (dont 1,4 million de francs pris en charge par le syndicat mixte au titre du Contrat de ville et 600 000 francs par la commune).



Ados-Sport : la prévention par le sport

À la suite de demandes récurrentes des adolescents des quartiers, la Ville de Papeete a organisé pendant les vacances de février 2021, une semaine d’animation dénommée « Ados-Sport ». L’idée était de leur proposer un panel d’activités sportives en s’appuyant sur les équipements municipaux avec la participation des clubs qui les utilisent.

Il s’agit de les initier, de façon ludique mais dans un cadre sécurisé et éducatif, à des disciplines sportives qu’ils n’ont pas l’opportunité de pratiquer, de les encourager à s’inscrire dans un club et les accompagner dans cette démarche. Des ateliers de prévention primaire, animés par des professionnels, font aussi partie du programme. Cela permet également de lutter contre l’errance des jeunes dans les quartiers, voire dans le centre-ville.

Compte tenu du succès de cette première expérience et de l’engouement manifesté par le public ciblé, l’expérience sera réitérée lors des vacances scolaires du 6 au 16 avril 2021 et du 2 au 6 août 2021 en faveur de vingt-cinq adolescents de 13 à 17 ans issus des quartiers prioritaires. Les matinées sont consacrées à des ateliers de prévention portant sur les thèmes de la violence et des addictions.

Elles sont ponctuées par des rencontres avec des élus municipaux, des sportifs connus, des artistes et des personnalités publiques. Les après-midis sont réservés aux clubs sportifs, intervenants spécifiques, chargés d’animer les séances sportives (muay-thaï, jujitsu, badminton, basket à 3, BMX, va’a, paddle, volley-ball, boxe éducative).

Le coût total de cette opération est estimé à 2,5 millions de francs (dont 1,5 million pris en charge par le syndicat mixte au titre du Contrat de ville et 1 million par la commune).



Soutien aux associations

Chaque année, de nombreuses associations agissant dans les domaines de la jeunesse, de l’insertion sociale et professionnelle, de la culture, du sport et de l’action éducative sont soutenues par la Ville de Papeete dans le cadre de leurs activités et des prestations qu’elles offrent à un large public de notre commune.

Pour 2021, une enveloppe de 50 millions de francs est inscrite au budget primitif. Pour cette première programmation, les demandes de subventions traitées à ce jour enregistrent un montant total de 47,655 millions réparti entre les associations suivantes :

- EFI (Emploi Formation Insertion)
- ADIE (Association pour le droit à l'initiative économique)
- APAJ (Association polyvalente d’actions judiciaires)
- API (Agir pour l'insertion)
- Association du FIFO (Festival international du film documentaire océanien)
- Papeete Centre-Ville
- A Rohi no Papeete
- Fédération polynésienne de protection civile
- AS Aorai
- Central Olympic
- AS Dragon
- AS Central Sport
- Heitamaarii no Mama'o
- Association Quartier Haereraaroa
- Vaimahina no Tepapa
- Association Torea Faa'ara
- Tamari'i Arupa
- Vaitavatava Matairea
- Association To'a Maehaa no Taunoa
- Association des locataires de la résidence Paparoa à Titioro
- Association des locataires de Temauri Village



Nouveau conseiller municipal



À la suite de la démission pour raisons personnelles de Myrna Taaroamea-Adams, Vincent Coué lui succède au sein du conseil municipal.