Octobre 21 2019

Le député-maire Michel Buillard et son conseil municipal ont reçu le président du Pays, Oscar Temaru, et son gouvernement, vendredi 30 octobre.

Le député-maire Michel Buillard et son conseil municipal ont accueilli, vendredi 30 octobre, le président du Pays, Oscar Temaru, et son gouvernement. Le sujet principal abordé a été l'assainissement des eaux usées de la ville de Papeete, l'occasion pour notre tavana de "montrer comment Papeete joue un rôle moteur dans la relance économique et le soutien de l’emploi, tout en améliorant son cadre et sa qualité de vie".


Sur le site de la future station d'épuration de Papeete, à Fare Ute, sur le remblais de Papeava, Alban Ellacott, conseiller délégué eau et assainissement, avec Yves Kocher, chargé de mission à la mairie.


La toute première visite officielle du président Temaru à l'hôtel de ville marque également le début d'une collaboration en intercommunalité puisque la future station principale d'épuration de Papeete, située à Fare Ute, sur le remblais de Papeava, desservira, outre le centre-ville, de Fare Ute à Tipaerui, une partie des administrés de Faa'a, peut-être jusqu'à Hotuarea.
Elle sera de type biologique, avec un niveau de traitement poussé, pour un abattement de la pollution de 90 %. Les odeurs seront également traitées par des procédés très performants. Le rejet des eaux usées après traitement se fera via un émissaire en plein océan, au-delà de la digue de Motu Uta. Il sera localisé à 60 m de profondeur et à plus de 300 m de la digue, ce qui évitera toute pollution.
L’opération d’assainissement du centre-ville, d’un coût de 5 milliards Fcfp, verra ses premiers travaux démarrer début 2010 et s’étaleront sur 4 ans.


La délégation a également posé la première pierre de l'opération d'assainissement des eaux usées, quartier du Commerce.

L’assainissement des eaux usées de Papeete, qui a toujours figuré dans les priorités de son tavana, se poursuit donc ; "le centre-ville va ainsi pouvoir être assaini dans les 4 ou 5 années à venir", s’est réjoui Michel Buillard.
La ville de Papeete avait cependant déjà engagé les premiers travaux concrets d’assainissement dès 2007, dans la zone de l’hôtel de ville et du marché municipal. Elle a ainsi pu traiter les eaux usées du marché et tester à petite échelle les travaux de pose de canalisations et appréhender l’ensemble des problématiques potentielles.



La visite de la délégation s'est terminée au marché de Papeete, avec l'ouverture des Floralies et un déjeuner polynésien.