Novembre 12 2018

Papeete s'engage face au changement climatique

Dans le cadre du sommet de Copenhague qui s’est déroulé en Europe (7 au 18 décembre 2009), des événements ont aussi été organisés en Polynésie, notamment à Papeete, pour sensibiliser et informer sur la thématique «changement climatique», assurer une visibilité de cette problématique en Polynésie française, rassembler par l'originalité et interpeller l’opinion publique.


Le député maire, Michel Buillard, accompagné de quelques élus.


A cette occasion, la Ville de Papeete a présenté sous forme de «10 engagements» son implication dans la démarche « développement durable » et a témoigné de sa préoccupation face aux défis du changement climatique. C'est ainsi que le conseil municipal de ce mercredi 16 décembre s'est terminé au parc Bougainville, lumières éteintes, afin de montrer que les élus de Papeete aussi sont sensibles à la question du réchauffement climatique.


Les 10 engagements ont été lus par divers membres du conseil municipal présents ce soir-là.


C'est donc une bougie à la main que les élus et le personnel des services communaux, ainsi que quelques écocitoyens, ont participé à l'événement, agréablement animé par la chorale de Charles Atger.


Roméo Legayic, conseiller délégué, parmi quelques éco citoyens qui avaient fait le déplacement.



Pourquoi s'être engagé face au défi du changement climatique ?

Michel Buillard, député maire de Papeete, répond :

"Nous sommes tout à fait sensibles aux problématiques liées à l’environnement. Cela fait un moment que la Ville de Papeete a mis en place un programme d’assainissement de façon à pouvoir assurer, dans des conditions sereines, le développement durable de la ville. Mais en dehors de cela, nous menons également des actions spécifiques, telles que l’achat de vélos pour doter la police municipale d’une brigade cycliste. Nous procédons régulièrement à l’aménagement de chemins piétonniers ; nous avons ainsi pu dégager l’accès à la clinique Cardella, la rue des Poilus Tahitiens aussi, de façon à pouvoir protéger nos enfants et d’une manière générale les piétons. Notre participation est réalisée en toute modestie, nous n’avons pas l’intention de donner des leçons aux grands de ce monde. Par contre, pour ce qui concerne l’engagement ferme de Papeete, il est bien réel."



Le tavana a signé les 10 engagements de la Ville, "notre modeste participation" a-t-il confié. Nicole Bouteau (à gauche), 4e adjointe au maire, s'est chargée de ce dossier.


Les 10 engagements de la Ville de Papeete


1 – Améliorer l’usage du transport en commun par la mise en place de mesures pour limiter l’utilisation de la voiture particulière (stationnement payant).

2 - Promouvoir le transport intermodal par le développement des parkings relais et l’utilisation des navettes urbaines.

3 - Rendre la ville aux piétons par l’aménagement de cheminements piétonniers protégés.

4 - Promouvoir l’usage des modes de déplacement doux par la mise en place d’un dispositif d’incitation à l’acquisition de vélo, et la création d’une brigade cycliste au sein de la police municipale.

5 - Promouvoir l’usage des transports propres par l’acquisition d’un véhicule électrique pour les besoins des services de la mairie.

6- Participer à la réduction de la dépendance énergétique par une meilleure gestion de la consommation au sein des services communaux (chasse au gaspillage, désignation de référents « économie d’énergie »).

7 - Faire le choix de l’énergie renouvelable en développant des équipements solaires pour les écoles de la ville.

8 - Influer sur le comportement des usagers en matière de déplacement en participant à la Semaine européenne de la mobilité (3ème édition en 2010) et en développant les actions « En ville sans ma voiture » (fermeture du Front de mer à la circulation le dimanche au profit des marcheurs, coureurs, cyclistes...).

9 - Promouvoir le covoiturage via le site web « www.allo pereoo.com ».

10 – Poursuivre le programme de développement des pistes et bandes cyclables.



Photo de famille avec, écrit grâce aux bougies, le mot TAHITI.





Les directeurs et employés municipaux s'étaient également mobilisés pour cette action éco citoyenne.


Pascal Erhel, du collectif citoyen à l'origine de l'événement, souhaite montrer à l'international que la question du changement climatique est également une préoccupation au fenua.