Mars 06 2021

La salle des mariages se refait une beauté

Afin de proposer à ses familles et ses couples une magnifique union au cours d’une cérémonie inoubliable, dans un cadre alliant tradition et modernité, la Ville de Papeete a décidé de procéder au réaménagement de sa salle des mariages. Les travaux, d’un montant d’un peu moins de 18 millions Fcfp, ont débuté le 18 janvier dernier et ont duré deux mois et demi. Le député maire Michel Buillard et son conseil municipal l'ont inaugurée ce mardi 30 mars à 16 h.


Le député maire Michel Buillard, avec, à sa gauche, Fabienne Weil, l'architecte d'intérieur, à qui l'on doit l'agencement de la salle des mariages api.


L’esprit de la rénovation de la salle des mariages


Fabienne WEIL, concepteur et maître d’œuvre, livre ci-après une description détaillée de la nouvelle salle des mariages de la capitale.
"La salle des mariages a été rénovée pour répondre aux souhaits des couples qui s’unissent et relever le prestige de ce lieu. Pour que la cérémonie soit à la hauteur de leur rêve, cette salle se devait d’être à la fois avenante et chaleureuse. Accueillant des mariages d’ethnies diverses, elle nécessitait une savante harmonie entre l’esprit polynésien qui règne dans les lieux et le modernisme des matériaux apportant ainsi une note design à l’ensemble. On retiendra que la beauté du lieu nous incitait à diffuser une atmosphère fastueuse et raffinée.




Cette salle possède déjà des éléments chargés d’histoire. La « Marianne » et les deux miroirs en Staff datant du XVIIIe, qui seront bientôt restaurés, prendront place dans une alcôve arborant un Stuc décoratif à la chaux de couleur rouge grenat, couleur du cœur, pour former un écrin à ces pièces d’exception.
L’utilisation sur les murs d’une peinture décorative à l’effet sablé dans une couleur naturelle et neutre rappelle la douceur du sable poudré de nos plages. Ce revêtement apporte une grande luminosité. Celle-ci est renforcée par de la poudre de nacre, conférant aux murs de cette pièce une touche de raffinement dans ses effets changeants.
Un revêtement de sol en parquet apporte toute la chaleur du bois naturel. Nous avons retenu l’essence de noyer de Chine, donnant une présence forte et profonde.




Les jeux de lumières ont un rôle essentiel dans l’harmonie qui règne dans la salle. La combinaison de plusieurs sources lumineuses directes et indirectes lui donne son effet intimiste et solennel.
Un ciel étoilé représentant la constellation des Pléiades ou Matarii, incrustée de 300 fibres optiques, chapeaute Monsieur le Maire et les mariés pour créer comme un dôme. Le côté avant-gardiste et unique en Polynésie de ce ciel étoilé donne un caractère exceptionnel indéniable.




Ce ciel a une signification très forte. Les Pléiades étaient des guides essentiels, séparant l’année en 2 périodes importantes: « Matari’i i ni’a » à leur apparition à partir du 20 novembre, et « Matari’i i raro » à leur disparition à partir du 20 mai.
Le lever des Pléiades en novembre, Matari'i i ni'a, marquait le début d'une relative saison d'abondance naturelle. Avec le retour des pluies, la nature se montrait généreuse en procurant plus de fruits, légumes et plantes à tubercule qui étaient les bases de l'alimentation traditionnelle. Cette période correspondait aussi à celle de la reproduction de nombreux poissons de récifs et de lagons. L'arrivée des Pléiades marquait donc un moment crucial dans la société traditionnelle polynésienne. C’est pourquoi nous avons choisi cette Constellation.

Des spots halogènes intégrés dans un faux plafond en toile tendue blanc mat, diffusent leur halot de lumière sur l’espace réservé aux invités.

Pour composer l’art de la frise Marquisienne avec les matériaux nobles comme l’aluminium, nous avons conçu de longues appliques gravées qui s’érigent comme des totems éclairés sur les murs. S’inspirant des images du tatouage, porteuses du savoir et de la mémoire des anciens, nous avons contrasté la clarté de la lumière avec le sombre des motifs.
Au centre, on retrouve la croix marquisienne, symbole d’harmonie et de sagesse.
Au dessus se trouve la femme – l’épouse, couronnée par la Lune, source de fécondité et de gestation.
En dessous se trouve l’homme – l’époux, valorisé par le soleil qui représente son rayonnement sur le foyer et sa force.
Il était indispensable de prévoir un mobilier en adéquation avec ce nouvel espace. C’est dans les racines des essences de bois polynésiennes que nous avons puisé l’inspiration de larges chaises au dossier bas en bois de rose ou miro. Chacune est une pièce unique et vient orner le pourtour de la table en Chêne offerte par le Prince Hinoi à la Ville de Papeete. Cette table a été entièrement restaurée par l’ébéniste Daniel Duprat.

Les sièges des invités sont des bancs épurés avec dossiers. Ils marient le bois de rose et l’aluminium brossé. Une conception originale qui allie la tradition et le design, tout en donnant une légèreté à l’ensemble. Les frises marquisiennes des appliques sont reprises sur le dossier des bancs.
Les éléments de décoration complémentaires, portes drapeaux muraux, socle de la Marianne et supports floraux sont prévus pour apporter une élégance complémentaire à l’ensemble."




Les entreprises qui ont collaboré


Techno Services : Climatisation

Tahiti Home Cinema : Pose de câbles pour la sonorisation

D. Duprat : Fabrication du mobilier

Affiches de Tahiti - Faux Plafond (ciel étoilé)

Elec 2000 : Electricité

Fare Aito : Pose du parquet

COVACI Tiberiu : préparation des murs, des soffites (caissons pour cacher la clim), peinture du hall et de la salle annexe

Allo Déco : peinture décorative de la salle des mariages

Pacific Enseignes : applique murale, porte Marianne, cache pot






Les premiers mariages prononcés dans la salle flambant neuve ont eu lieu mercredi 31 mars et jeudi 1er avril. Nicole Bouteau, 4e adjointe au maire, a d'abord uni Maeva et Steve Léontieff.



Puis Danièle Teaha, 2e adjointe au maire, a célébré le mariage de Poerava et Heirau Teaha. Un moment particulièrement émouvant puisque l'élue mariait son fils aîné.