Avril 11 2021

Priorité communale


À partir du milieu des années 1970, la lutte contre l’habitat insalubre devient la priorité de la commune. Des quartiers entiers sont transformés, des logements sociaux plus modernes sont construits à Mamao, Tipaerui, Titioro, Taunoa, La Mission…

Un nouveau marché municipal à étage voit le jour. C’est à cette époque que, sous l’impulsion du gouverneur Jean Sicurani, sortent de terre des édifices d’un style nouveau, dit néo-polynésien : assemblée territoriale, haut-commissariat, maison de la culture, office du tourisme…

En octobre 1987, à la suite d’une grève des dockers particulièrement tendue, des émeutes éclatent laissant le centre-ville en cendres. Le 16 mai 1990, le président de la République François Mitterrand, en visite officielle à Tahiti à l’occasion du centenaire de la commune de Papeete, inaugure le nouvel hôtel de ville à l’architecture inspirée par l’ancien palais royal des Pomare.

En septembre 1995, Papeete est à nouveau victime d’émeutes provoquées par une reprise des essais nucléaires aux Tuamotu à l’issue d’un moratoire de trois ans. Le centre-ville est encore saccagé et incendié. Le dernier tir nucléaire français dans le Pacifique, baptisé Xoutos, a lieu à Fangataufa le 27 janvier 1996.