Septembre 18 2020

La Gare Maritime

La première pierre a symboliquement été posée le 16 octobre 2009 en présence du Président de la Polynésie française, Oscar Temaru, et du Haut-commissaire, Adolphe Colrat, qui ont placé dans les fondations de la future gare maritime, un parchemin officialisant le lancement de la construction du bâtiment. Ce projet, dans les cartons depuis 2004, va pleinement répondre aux besoins et aux attentes des quelque 4700 usagers quotidiens de la ligne Tahiti - Moorea.

Avec 470 000 tonnes de transit annuel de marchandises et plus de 250 000 véhicules, le port de Papeete accueille aujourd'hui près d'1,7 million de passagers par an entre Tahiti et Moorea. Sur les dix dernières années, le taux de croissance annuel moyen des trafics passagers et marchandises a été de plus de 4%. Les infrastrucures actuelles ne répondent plus aux besoins du troisième port français, en nombre de passagers, après Calais et Bastia. Ce chantier, qui induit la création de 250 emplois dans 22 corps de métiers, fait partie des grands projets de la relance économique du Pays.



La gare maritime des ferries de Papeete, dont le projet n'avait pas abouti en 2004, vient combler un réel manque. Papeete était en effet jusqu'à présent "le seul port de France sans gare maritime", comme l'a fait remarquer le Haut-commissaire. Après un concours ayant mis en compétition plusieurs cabinets d'architecture, c'est Tropical Architecture, dirigé par Pierre Lacombe, qui a été retenu pour la réalisation de cet équipement public de grande envergure.

Avec ses trois niveaux (un rez-de-chaussée et deux étages), le bâtiment occupera 13 000 m2 au sol et son ouverture est prévue pour 2011. Le concept architectural du bâtiment s'inspire du traditionnel fare pote'e, lieu de rassemblement communautaire polynésien. Sa toiture à forte pente végétale (suites de bois) reposera sur un ordonnancement de colonnes recouvertes de bois. Il abritera les billetteries, un espace d'attente confortable pour les voyageurs, des rampes et passerelles d'accès aux navires surplombant les aires de circulation et de manutention, et enfin des bureaux aux étages supérieurs. A terme, à la fin du chantier, un grand parking de 400 places sera érigé par l'EAD (Etablissement d'Aménagement et de Développement) de l'autre côté du boulevard du front de mer, à la place de l'ancien hôtel Royal Papeete, qui sera détruit. L'appel d'offres a été lancé en juin 2009, les marchés de travaux notifiés en septembre 2009 et les travaux ont débuté en octobre 2009 pour une mise en service au 2ème semestre 2011. Le montant global de l'investissement s'élèvera à plus de 2,5 milliards Fcfp.

Pour plus d'infos : www.garemaritime2011.pf

Source : Revue du Port autonome de Papeete - Edition 2009