Mars 01 2024

Une boîte à livres au marché de Papeete

Jules Ienfa, adjoint au maire de Papeete chargé du marché municipal, entouré de Georges Kouakou, conseiller municipal délégué, et Georges Vanffaut, conseiller municipal, procédait ce mercredi 9 mars 2022 à l’inauguration officielle de la première “boîte à livres” du marché de Papeete.

Le concept serait né en Autriche en 1991, quand deux artistes ont créé une œuvre imaginée comme “une bibliothèque sans bibliothécaire et sans surveillance”. On trouve à présent des boîtes à livres de toutes sortes dans de nombreux pays et villes, et le fenua en compte déjà plusieurs. Il s’agit d’un outil participatif de promotion de la lecture et de la culture. Il offre au grand public, adulte et enfant, la possibilité d’emprunter des livres gratuitement et sans procédure particulière. Il est bien sûr recommandé de rapporter le livre après l’avoir lu, mais, dans un esprit d’échange et de partage, on est aussi invité à déposer des livres.

Raviver le goût de la lecture, redonner vie à des livres déjà lus et relus, tout en contribuant à fortifier le tissu social, c’est ce que vise la Ville de Papeete en soutenant la création de cette nouvelle boîte à livres au marché municipal par l’association Polynélivre. Les artisans, parmi lesquels elle est installée, ont contribué gracieusement à l’adapter à son environnement local. Les premiers volumes ont été fournis par Polynélivre.

Cette association est à l’origine des boîtes à livres en Polynésie française, avec pour objectif de promouvoir la lecture et le livre au fenua depuis 2006. Les échanges gratuits de livres d’occasion se font sous la forme de boîtes à livres disposées dans des zones publiques (hall de l’hôpital, galeries marchandes, marinas…), ou semi-publiques (magasins, salles d’attente, salles d’embarquement, salles de repos d’entreprise, écoles…) Polynélivre propose aussi des animations dans les centres de soin et les établissements scolaires, et participe à des événements annuels comme la Nuit de la Lecture, Partir en livre, la Journée des droits de l'enfant ou le Quart d'heure de lecture national.