Juin 15 2024

Service national universel : Clôture du premier “séjour de cohésion”

Marcelino Teata, adjoint au maire de Papeete, représentait Tavana Michel Buillard à la clôture du premier “séjour de cohésion” du service national universel (SNU) en Polynésie française vendredi 15 juillet 2022 au lycée hôtelier de Tahiti. La cérémonie avait lieu en présence de Cécile Zaplana, secrétaire générale adjointe de la Polynésie française représentant le haut-commissaire, d’Edouard Fritch, président de la Polynésie française entouré de plusieurs membres du gouvernement, et de Teva Rofritsch, sénateur de la Polynésie française.

L’émotion était bien visible lors de la diffusion du clip “SNU 2022” dans lequel les 44 jeunes volontaires ont pu partager avec les autorités leurs activités et leur expérience pendant leur séjour. Après le discours de Christelle Lehartel, ministre de l'Education, ils ont reçu leur attestation SNU, ainsi que leur certificat de formation aux premiers secours (PSC1) et leur passeport de l'éco-citoyenneté.

Créé en 2019, le SNU s’adresse à de jeunes volontaires âgés de 15 à 17 ans, garçons et filles, souhaitant s’engager dans une expérience de cohésion nationale et de mixité. Il prend la forme d’un “séjour de cohésion” en internat d’une durée de deux semaines pendant lequel ils sont amenés à découvrir le quotidien de services publics, des forces de l’ordre ou encore d’associations caritatives ou environnementales. Ce séjour de cohésion peut être prolongé par une mission d’intérêt général d’une durée minimale de 84 heures réparties au cours d’une année.