Avril 24 2024

Naissance de la communauté de communes Teporionu’u | Papeete, Pirae et Arue mutualisent leurs moyens

Officiellement créée le 26 octobre 2023 par arrêté du haut-commissaire, la communauté de communes Teporionu'u, regroupant Papeete, Pirae et Arue, tenait son premier conseil communautaire ce mardi 31 octobre 2023 à la mairie de Papeete, en présence des trois maires, Michel Buillard, Édouard Fritch et Teura Iriti.

À l’ordre du jour de cette séance inaugurale, l’installation des conseillers communautaires préalablement désignés par chaque conseil municipal. Ils sont au nombre de sept, dont trois délégués de Papeete, Pirae et Arue en ayant deux. Venait ensuite l’élection du bureau, constitué d’un président, en la personne de Yvonnick Raffin, troisième adjoint au maire de Pirae, épaulé par deux vice-présidents, Jules Ienfa, neuvième adjoint au maire de Papeete, et Jacky Bryant, troisième adjoint au maire de Arue.

Assainissement et déchets verts

Baptisée du nom de l’ancien district de Tahiti s’étendant des confins de Faa’a à l’ouest, jusqu’à la lisière de Mahina à l’est, Teporionu'u est la quatrième communauté de communes de Polynésie française. À compter du 1er janvier 2024, elle prendra en charge en lieu et place des trois communes membres, les services publics de la collecte et du traitement des eaux usées, et de la collecte et du traitement des déchets végétaux.

Cette démarche vise à étendre le réseau d’assainissement collectif des eaux usées de Papeete aux villes de Pirae et de Arue. Celles-ci seront raccordées à la station d’épuration de Papeava à Fare Ute, mise en service en 2016 et gérée par la SEML Te Ora no Ananahi. Cette station performante et écologique, citée comme modèle dans le Pacifique sud, n’utilise actuellement que 40 % de ses capacités.

Seize nouveaux kilomètres de réseau de collecte, dont trois dans l’est de Papeete, permettront de relier environ 80 grands producteurs d’eaux usées, parmi lesquels le centre hospitalier du Taaone, la cité scolaire du Taaone, les installations militaires COMSUP à Pirae et la caserne Broche à Arue. Le coût de ces travaux, qui devraient démarrer en 2025 et durer trois ans, est estimé à 5,5 milliards de francs CFP.

Environnement protégé, tarifs allégés

L'objectif principal de ce projet est d'améliorer la qualité de vie et la santé des résidents de ces trois communes de manière durable. Il s’agit de préserver un environnement sain au bénéfice des générations futures, tout en prenant en compte le développement démographique et socio-économique de l’agglomération.

La mutualisation des ressources et des compétences permettra de réaliser des économies d'échelle et d'accéder à des subventions du Pays et de l’État. Ces économies se traduiront par des réductions de tarifs, contribuant ainsi à la lutte contre la vie chère.

Aucun changement pour les usagers : les modalités de collecte et leur fréquence restent les mêmes, tandis que la facturation restera du ressort des communes et groupée avec celle de l’eau potable.


Composition du Conseil communautaire de Teporionu'u

Délégués de Papeete
- Michel Buillard, maire
(suppléante Sylvana Puhetini, 4e adjointe au maire)
- Jules Ienfa, 9e adjoint au maire, vice-président de Teporionu’u, chargé de l’assainissement
(suppléant Francis Ching, conseiller municipal délégué)
- Patrick Bordet, conseiller municipal délégué
(suppléant Vincent Coué, conseiller municipal délégué)

Délégués de Pirae
- Édouard Fritch, maire
(suppléante Eliane Lechêne, 5e adjointe au maire)
- Yvonnick Raffin, 3e adjoint au maire, président de Teporionu’u
(suppléante Fleur Garnier, conseillère municipale)

Délégués de Arue
- Teura Iriti, maire
(suppléant Gilles Teauna, 1er adjoint au maire)
- Jacky Bryant, 3e adjoint au maire, vice-président de Teporionu’u, chargé des déchets végétaux
(suppléant Tepanui Snow, conseiller municipal)