Octobre 31 2020

Un projet exemplaire



Le projet d’assainissement collectif des eaux usées s’inscrit dans une réelle démarche environnementale. Des études d’environnement ont été menées sur le milieu récepteur du rejet d’eaux usées traitées ont permis de déterminer le tracé et la profondeur qui engendre le moins d’impact pour l’environnement.


Ainsi, le rejet à 300 mètres au-delà de la digue de Motu Uta et à 60 mètres de profondeur limite considérablement le risque de retour de l’effluent dans la rade par la passe de Taunoa et permet une meilleure dilution du rejet. Par ailleurs, la présence d’une biodiversité riche et sensible à cette profondeur pousse à améliorer encore d’avantage la qualité du rejet (meilleure qualité que la norme “eau de baignade”).

Une évaluation environnementale stratégique a été réalisée et s’intéresse aux enjeux globaux sur le long terme du programme d’assainissement par rapport aux objectifs fixés. Parmi les préconisations proposées, un suivi des paramètres physique et chimiques de la zone du rejet a été programmé sur 5 ans afin de mesurer l’impact sur le milieu récepteur avant et après le rejet effectif d’eaux usées traitées.

Aussi, un plan de gestion environnementale est conçu spécifiquement pour atténuer l’impact des nuisances du chantier sur l’environnement général avec notamment une prise en compte forte des riverains (propreté du chantier, limitation du bruit, maintien des accès piéton, information de proximité…).