Octobre 31 2020

Présentation du PEL




L’Education figure en tête des priorités du Maire de Papeete, Michel Buillard, et de son conseil municipal. La Ville, compétente en matière de construction d’écoles, de leur entretien et des inscriptions scolaires va plus loin. Avec la mise en œuvre du Projet Educatif Local (PEL) créé en 2007 et piloté par la commune via la Direction de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Cohésion Sociale (DJECS), le Maire place l’ENFANT et le JEUNE au cœur de cette démarche.

Des partenaires mobilisés autour de la réussite éducative

Le PEL est un dispositif mobilisant plusieurs partenaires (acteur sociaux, éducatifs, associatifs, institutionnels,…) qui définissent ensemble des actions pour favoriser la réussite éducative des enfants et des jeunes tout en associant pleinement les familles. Mais qu’entend-on exactement par réussite éducative ? La réussite éducative englobe non seulement la réussite scolaire -autrement dit l’obtention de bons résultats à l’école - mais aussi l’épanouissement, la responsabilisation, l’autonomisation et la socialisation de l’enfant. Il s’agit essentiellement d’apporter aux élèves (du primaire et du secondaire) et à leurs familles le soutien et l’aide dont ils peuvent avoir besoin pour accroître les chances d’une scolarité réussie à travers un programme d’actions éducatives, sportives et culturelles, d’aide aux devoirs et aux leçons plus connues sous l’appellation « ACTIONS D’ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE ».
La Ville de Papeete, pilote du dispositif, a confié l’animation du PEL à l’Association Agir pour l’Insertion (API) sur la base d’une convention de partenariat. Le projet est soutenu financièrement par la Ville de Papeete, le CUCS, l’EPAP, la Direction des affaires sociales et la CPS.

Un projet qui ne cesse de croître depuis 2007


Démarré à titre pilote avec le collège de Taunoa en 2007, le Projet Educatif Local concerne aujourd’hui sept établissements scolaires de la Ville de Papeete, soit ¾ des établissements de la Commune : les CJA de Papeete, les collèges de Taunoa et de Tipaerui et les écoles primaires de Mama’o, Hitivainui, Pina’i et Toa’ta. Une évaluation des actions menées entre 2007 et 2010 a été réalisée afin de juger de l’efficacité et des effets du dispositif. Plusieurs points positifs ont été relevés tels que l’amélioration des résultats scolaires, des changements dans le comportement des jeunes, notamment en termes de confiance en soi, ainsi qu’une implication accrue des parents dans la scolarité et l’épanouissement de leurs enfants. Pour plus d’informations, sur l’évaluation du PEL pour la période 2007-2010, veuillez cliquer ici.


Des actions qui prennent en compte tous les temps de l’enfant



Le Projet Educatif Local propose des actions sur le temps périscolaire, c'est-à-dire les jours d’école à l’heure médiane et après les cours- ainsi que des activités extrascolaires.

Les ateliers périscolaires du midi consistent en des activités aussi variées que le ping-pong, le tressage, le ukulele, mais aussi des ateliers lecture, théâtre, informatique... Au-delà des objectifs propres à chacune de ces activités, l’équipe du PEL veille à associer des finalités qui valorisent l’investissement accompli lors de ces ateliers (tournoi d’échecs inter-écoles, spectacles…).
Le soir après les cours, des aides aux devoirs pour les collégiens et des aides aux leçons pour les écoles primaires sont proposées aux élèves. Animés par des chargés d’études formés à l’animation éducative, les jeunes peuvent revoir de manière ludique les apprentissages vus en cours.

Le PEL propose également des activités extrascolaires, telles que les Vis Ta Ville, un mercredi par mois au Parc Bougainville, les vendredis verts à l’occasion des Journées Pédagogiques, ainsi que des semaines thématiques sportives lors des petites vacances scolaires. Pour les vacances de Noël et les grandes vacances, des centres de loisirs et des camps Ados sont organisés sur 2, voire 3 semaines afin de mener un travail avec les jeunes sur le vivre ensemble, la socialisation et la responsabilisation, clefs de voûte de la réussite éducative.



L’ensemble des animateurs intervenant dans le cadre des activités périscolaires sont titulaires du BAFA. Afin de renforcer la portée éducative des actions, les animateurs ont suivi une formation complémentaire organisée en deux temps : le premier volet visait à mieux faire connaître les caractéristiques de leur public (maternel, primaire, adolescents), en termes de besoins, d’attentes, de rythme biologique, de capacités physiques etc. Le deuxième temps de la formation s’est axé sur l’accompagnement à la scolarité, en vue de permettre aux participants de construire des projets d’activités en lien avec les apprentissages scolaires. Animée par Jean-Baptiste Clerico, docteur en psychologie sociale, chargé de cours à l’Université Sofia-Antipolis et salarié des CEMEA de la région PACA, cette formation a permis aux animateurs de situer le champ de leur action dans un processus d’apprentissage. Pour plus d’informations sur le bilan de cette formation, veuillez cliquer ici.

Quant aux chargés d’études, leur recrutement se fait à partir du bac pour ceux qui sont amenés à suivre les élèves du primaire, de 6e, 5e et 4e, et au niveau licence pour ceux travaillant avec les 3e. Tous ont suivi une formation spécifique auprès de DOCEO formation portant sur la réalisation d’animations ludiques associées à des objectifs pédagogiques. Un module complémentaire sur le thème « connaissance de l’adolescence », animé par le FARE TAMA HAU, a été proposé aux chargés d’études de 3e.




Les chargés d’études ont suivi une formation pratique et dynamique, dispensée par DOCEO formation sur l’animation éducative.
Des équipes qualifiées et formées
pour accompagner les enfants et les jeunes



Le Projet Educatif Local prend tout son sens en associant les parents aux actions. En effet, la réussite éducative s’appuie aussi sur l’implication des parents dans le parcours de leur enfant, tant scolaire, que personnel. C’est pourquoi les parents sont invités à participer à plusieurs actions où ils peuvent échanger avec des professionnels sur des sujets tels que l’éducation, l’alimentation, la gestion du budget familial… Il s’agit de valoriser les parents dans leur rôle en les accompagnant et les soutenant dans leurs responsabilités.

Trois fois par an, des causeries ou parau parau ra’a sont organisées dans les quartiers et réunissent une vingtaine de personnes. Plusieurs thèmes ont déjà été abordés : le diabète, les aides sociales, l’incivilité…Depuis 2010, le PEL propose également des camps familles qui se déroulent sur 4 jours où parents et enfants sont amenés à partagés des moments conviviaux. Enfin, le Collège des Parents est une initiative originale se déroulant le samedi matin une fois par trimestre au collège de Taunoa. Cette action se veut avant tout un espace d’échanges, où la participation est favorisée par la tenue d’ateliers animés par des partenaires de prévention.



Douze parents ont participé au dernier camp familles, où ateliers de sensibilisation et moments de convivialité se sont succédés.
Des parents associés au Projet Educatif Local