Décembre 10 2019

Le forage dirigé : une technique innovante

La société Interoute présentait ce matin au maire de Papeete le forage dirigé, une technique innovante qui permet la pose de réseaux d'eaux pluviales, d'eaux usées et de réseaux sous pression sans ouverture de tranchées.
Les services techniques de la ville de Papeete ou encore la SEML Te Ora no Ananahi, qui gère pour la commune les chantiers d'assainissement d'eaux usées, ont déjà eu l'occasion d'avoir recours à cette technique et la privilégieront à l'avenir, autant que possible.







Les avantages

Le forage dirigé facilite les passages souterrains sans ouverture de tranchées, sur des longueurs allant de 15 à plus de 150 mètres…Cette méthode innovante fournit bien des avantages aux divers chantiers.
Elle permet:
- D’aménager une conduite sous un obstacle, tel que rivière, route, carrefour...sans ouverture de tranchée. Cela évite les coûts de restauration de voirie en fin de chantier.
- De relier les canalisations sans dénaturer le milieu ambiant. Cela évite les interruptions de circulation, déviations, embouteillages, travaux de nuit, nuisances sonores…
- De passer des canalisations rapidement (d’alimentation en eau, gaz, électricité, téléphone) dans la plus grande discrétion.
- De passer des obstacles (le foreur peut diriger la tête de forage, monter, descendre et prendre des virages).
- D'exécuter rapidement (moins de 3 jours pour un chantier de 9 semaines en tranchée ouverte).






Nous apercevons, sur ce cliché, les stigmates de la reconstruction d’une route qui avait déjà subi une ouverture de tranchée classique. La route revêt une bosse non esthétique, désagréable pour les automobilistes, alors que le forage dirigé aurait évité les coûts liés à la reconstruction avec, de surcroit, des délais d’exécution plus rapides.


Les étapes

1- La première étape consiste à forer avec une tête de forage adaptée au terrain, un trou pilote en poussant des tiges dans le sol. La tête de forage, constituée d’une sonde et d’un méplat, s’appuie sur le terrain et force la flexion du train de tiges dans la direction voulue. La sonde électromagnétique permet de connaître à tout instant l’emplacement et la direction de la tête de forage. Grace à celle-ci, l’opérateur peut à tout moment modifier la trajectoire de la tête de forage.

2- A l’arrivée du tir pilote, le train de tiges est ramené vers la machine en entraînant un aléseur qui agrandit le trou progressivement par rotation et injection de boues de forage qui jouent un rôle essentiel. Les boues de forage, réalisées à base de bentonite, améliorent le glissement de la conduite ou des fourreaux et ramènent les particules de forage vers les puits d’extrémité. Elles assurent également le maintien du terrain. Elles sont maitrisées par l’opérateur, pompées, puis envoyées dans une décharge ou recyclées sur place si nécessaire.