Avril 12 2021

La Mission


Évêché de Papeete.

Le quartier de Papeete connu sous le nom de La Mission fut fondé en 1855 par Monseigneur Tepano Jaussen, premier vicaire apostolique (évêque) de Tahiti, quand il fit l’acquisition pour le compte de la mission catholique de cette vallée et des collines avoisinantes. Au bord de la Papeava, il fit construire l’évêché et entreprit de mettre ce domaine en valeur, y plantant des cocotiers, de la canne à sucre et une variété de plantes et essences. Il en fit un véritable éden agricole.

Au vingtième siècle, avec la poussée démographique, La Mission s’intégra progressivement à la ville de Papeete, les fare (habitations) occupant de plus en plus la vallée puis les collines. En 1975, l’église Maria-no-te-Hau, construite à proximité de l’évêché sur les plans de l’architecte Jean-Jacques Fernier, vint remplacer l’ancien hangar militaire américain adapté en église et dans lequel on célébrait les offices depuis 1963.

En 1966, le diocèse de Papeete fut érigé en archidiocèse et son évêque promu archevêque. On persiste néanmoins à appeler « évêché » l’imposant bâtiment de style colonial édifié en 1875, à l’entrée de la vallée de La Mission. D’abord construit sur trois niveaux, puis quatre après sa rénovation en 1982, l’évêché se dresse au centre d’un magnifique parc planté d’essences variées (noyer, camphrier, manguier, jacaranda, aréquier…), dont certaines plus que centenaires.

On peut aussi y admirer la jolie chapelle du Sacré-Cœur, construite en 1877 puis réhabilitée en 1992. Au pied du perron, se dresse le buste en pierre de Guillaume Vallons, le père Victor, au sourire malicieux. Plus loin, au bout de l’allée, près des grands noyers « mission », une stèle perpétue le souvenir de Mgr Rouchouze et des pères François d’Assise Caret et Honoré Laval, pionniers du catholicisme à Tahiti. L’évêché est flanqué d’une librairie confessionnelle.


Église Maria-No-Hau.


Chapelle du Sacré-Cœur à La Mission.