Juin 25 2017

Ia Ora Na

Chers habitants de Papeete,
Chers visiteurs,
Ia Ora Na


Depuis mars 2014, notre commune est administrée par une nouvelle équipe ; les oppositions minoritaires sont également représentées au sein du conseil municipal, comme lors de notre précédente mandature (2008-2014).

C’est déjà le quatrième mandat que la population de Papeete me confie. Et pourtant, l’émotion reste intacte. Cela me touche peut-être même davantage que les fois précédentes.

Vous savez combien j’aime Papeete.
J’ai une passion pour cette ville et je lui ai consacré ma vie.
C’est un très grand honneur pour moi de pouvoir continuer à la servir.
Je suis vraiment heureux de constater que ses habitants, une forte majorité d’entre eux en tous cas, apprécient notre travail et notre gestion.

Nous sommes là pour faciliter la vie en commun dans cette ville, pour fournir les services publics auxquels nos concitoyens ont droit.
Nous avons été élus pour que Papeete s’engage plus résolument encore dans un développement durable et maîtrisé.
Nous avons été élus pour y créer les conditions favorables au progrès et à la prospérité, pour qu’il y fasse bon vivre et pour que nos enfants y grandissent en sécurité et dans l’harmonie sociale.

Nous aurons besoin de toutes les énergies disponibles pour affronter les grands défis qui nous attendent.

Papeete est et restera la capitale de notre fenua. Il n’y a aucun doute là-dessus.
Aucune autre commune ne peut se prévaloir de centraliser les Administrations de l’État et celle du Pays, la Justice, les directions des principales confessions religieuses et celle de l’Éducation, les banques...
Aucune autre commune n’offre la même animation, le même foisonnement culturel. Le cinéma, c’est à Papeete, le théâtre et la musique, c’est aussi à Papeete.
Aucune autre commune n’abrite autant de boutiques, de restaurants et de commerces. Le marché de Papeete est le plus grand et le plus fréquenté de Polynésie française.
Même le cimetière de l’Uranie est le plus prestigieux de par la qualité de son site et par les personnalités qui y reposent.

Et puis, il y a le port. On peut tout déplacer, mais on ne peut pas déplacer la rade de Papeete. Cette rade justement, qui permet aux paquebots de croisières de faire escale en plein centre-ville dans d’excellentes conditions de sécurité, est un atout exceptionnel.

Nous aurons très bientôt une nouvelle marina sur le front de mer. Les grands voiliers viendront s’y amarrer tout comme autrefois, à côté des yachts de luxe qui se pressent toujours plus nombreux sur les quais.

Notre ville est en train de devenir la capitale touristique régionale dont elle a la vocation. Pour cela, notre priorité c’est d’abord de mener à bien notre grand projet de l’assainissement collectif. C’est un préalable nécessaire. Voilà un équipement indispensable pour le développement de l’industrie touristique, du commerce et de toutes les activités que l’on s’attend à trouver dans une capitale.

L’autre priorité, c’est l’éducation et l’insertion des jeunes. Nous pouvons nous enorgueillir de disposer dans notre nouvelle équipe de professionnels de la Jeunesse, des Sports et de l’Education.
Nous allons devoir agir sur tous les fronts en même temps et cela dans un contexte budgétaire extrêmement serré. Nous serons confrontés à des choix souvent difficiles. Ce sera notre responsabilité.

C’est très compliqué d’administrer une ville comme Papeete. Ça ne s’improvise pas. Fort heureusement, nous ne sommes pas seuls.
L’appui du Pays nous est nécessaire et précieux.
L’État contribue aussi largement au développement de Papeete, notamment par le biais du Contrat urbain de cohésion sociale. Son soutien ne nous a jamais fait défaut.
L’Europe nous cite désormais comme modèle dans la région.
Nous avons la chance d’entretenir d’excellents rapports avec tous les trois et nous les remercions au nom de la population de Papeete.

Notre tâche est exigeante, mais elle est exaltante. Nous rencontrerons des obstacles, mais concevoir le Papeete du futur, servir nos concitoyens, aider les plus fragiles et favoriser l’épanouissement de notre jeunesse nous apportera de grandes satisfactions.

Cette année 2014, nous allons commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale et du bombardement du 22 septembre 1914. C’est une occasion précieuse de nous recueillir ensemble sur le douloureux passé de Papeete et de rendre hommage à nos tupuna.
Leur courage et leur ténacité nous inspirent et nous servent d’exemple à suivre.
La gravité des épreuves qu’ils ont subies nous aide à relativiser les nôtres et à prendre conscience du chemin parcouru en un siècle, en seulement un siècle.

Vous savez combien la préservation de notre patrimoine et la transmission de notre Histoire me tiennent à cœur. Le président François Mitterrand, qui inaugurait notre bel hôtel de ville il y a vingt-quatre ans, disait qu’un peuple qui n'enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité.

Nous construisons notre Histoire, nous aussi, je le dis en toute humilité.
Et nous aspirons à ce que les générations futures puissent être fières de ce que nous aurons fait pour notre ville.

Bienvenue sur le site web de Papeete, pour une meilleure diffusion de l’information.

Mauruuru et bonne visite.

Michel BUILLARD
Maire de Papeete



Le conseil municipal de Papeete, vendredi 4 avril 2014 (élection du maire et de ses adjoints).



Papeete fête ses 120 ans Le 20 mai 2010, la Ville de Papeete fêtait ses 120 ans.