Juillet 20 2018

Assainissement collectif

ASSAINISSEMENT COLLECTIF




 

Poursuivons notre objectif de développement !
Depuis plus de 10 ans, la commune de Papeete s’attache à développer son service d’assainissement collectif des eaux usées. Une démarche indispensable et une priorité de la commune pour éliminer la pollution du centre ville, créer de nouveaux débouchés économiques, répondre à la densification de la zone urbaine et atteindre un meilleur niveau de qualité des eaux de baignade.


Des réseaux de collecte en constante extension depuis 2006
Entre 2006 et 2016,10 kilomètres de réseaux ont déjà été posés et mis en service sur la plaine littorale de Papeete, du Centre Vaima à Fare Ute.
Financés par le Contrat de Projets, la Polynésie française, la Ville de Papeete et la SEML Te Ora No Ananahi, les 10 premiers kilomètres de réseaux permettent déjà le raccordement de 600 abonnés. Grâce à des travaux effectués majoritairement de nuit, en limitant les ouvertures de tranchées grâce à des technologies de pointe tels que le fonçage et le forage, la Ville de Papeete s’est attachée à limiter les nuisances et les problèmes de trafic routiers.


Une nouvelle phase d’extension des réseaux de collecte d’ici 2019 financée par l’Union européenne
Entre décembre 2017 et juillet 2019, 7 kilomètres de réseaux supplémentaires seront posés, essentiellement entre le Centre Vaima et le quartier Paofai, grâce au financement du Fonds Européen de Développement (FED), à hauteur de 2 milliards F.CFP.
Une extension qui prévoit 3 nouveaux postes de refoulement, un poste de relevage et 210 tabourets de branchement afin de relier les futurs usagers du réseau.
Cette dernière phase viendra ainsi compléter la zone littorale de la ville pour atteindre environ 50% des volumes raccordables à la station d’épuration soit 6 000 équivalents habitants à l’horizon 2019.



Pour une qualité de ville à Papeete !




Située sur le remblai de la Papeava à Fare Ute, la station d’épuration Te Ora No Ananahi inaugurée en 2016 permet de traiter les eaux usées de la zone raccordable du centre-ville de Papeete.


L’assainissement des eaux usées est reconnu comme une activité essentielle au développement durable pour ses effets bénéfiques sur l’environnement, la santé et le développement urbain. Projet majeur et prioritaire pour la Ville de Papeete, sa dimension et ses spécificités en ont fait un projet unique en Polynésie française et même une référence dans le Pacifique.


Objectifs :


• Éliminer la pollution du centre-ville et améliorer le cadre de vie
• Permettre le développement de nouvelles activités (snacks, restaurants, commerces, …) nécessitant un traitement d’eaux usées performant et conforme aux normes en vigueur
• Maintenir et développer des activités touristiques et culturelles sur le front de mer et le centre-ville, principaux lieux touristiques de la ville
• Atteindre à terme un niveau de qualité eau de baignade pour la plage Hokulea et le site de mise à l’eau des pirogues, pour que ces espaces redeviennent des zones de vie saines offertes à la population de Papeete.


Le projet en quelques dates
• 2006 : Démarrage des travaux de la Zone Pilote (zone du marché et de l’hôtel de ville)
• 2008 : Création de la SEML Te Ora No Ananahi,
• 2012 : Démarrage des travaux des réseaux de collecte de Fare Ute au Centre Vaima
• 2014 : Pose de la première pierre de la station d’épuration de Papeete
• 2016 : Mise en service de la station d’épuration de Papeete
• 2017 : Extension des réseaux de collecte des eaux usées financée par le Fonds Européen de Développement (FED)


L’assainissement des eaux usées, c’est quoi ?






Assainir les eaux usées, c’est nettoyer, dépolluer l’eau que nous utilisons quotidiennement pour la rejeter propre dans la nature.
Le réseau de collecte a pour fonction de recueillir les eaux usées d’origine domestique (WC, douche, cuisine…) et de les acheminer vers la station d’épuration où elles seront assainies pour être rejetées dans l’océan sans risque pour le milieu naturel.


Le saviez-vous ?
L’assainissement collectif désigne le raccordement d’une habitation ou d’un immeuble au réseau de collecte de la commune pour que les eaux usées soient traitées dans une station d’épuration collective.

Au contraire, l’assainissement individuel n’est pas raccordé au réseau « commun », c’est un système de traitement indépendant (fosses septiques, station d’épuration privée).


Le raccordement au réseau collectif : une obligation réglementaire
Les administrés ont l’obligation de se raccorder au réseau public dans les deux années suivant la mise en service. Les travaux de raccordement sont à la charge du propriétaire dans les limites de sa propriété privée. Dans la mesure du possible les entreprises de travaux disposent les «tabourets de branchement» dans les emplacements les plus accessibles pour faciliter le raccordement au réseau.
+ d’informations sur le site :
www.te-ora-no-ananahi.pf/votre-raccordement/


Quelle est notre consommation domestique moyenne ?
A Papeete, environ 100 litres d’eau par jour et par habitant, dont 93 % pour l’hygiène corporelle, les sanitaires et le nettoyage de la maison, 1 % pour l’eau de boisson.
Les eaux domestiques représentent environ 85 % des volumes qui sont traités par la station d’épuration. Ces eaux non dépolluées contiennent du carbone (graisses ou matières fécales), du phosphore (produits détergents), et de l’azote (urine), trois polluants qui mettent en péril la biodiversité des rivières et du lagon.


Une démarche environnementale et des techniques innovantes pour un projet exemplaire





L’enjeu environnemental
Le projet d’assainissement collectif des eaux usées de la Ville de Papeete s’inscrit dans une réelle démarche environnementale.
Des études d’environnement telles que l’étude d’impact environnemental et l’évaluation environnementale stratégique ont été menées afin de réduire les nuisances et d’atténuer l’impact de l’ensemble du projet sur l’environnement naturel.
Ainsi tous les travaux ont été réalisés selon un plan de gestion environnemental spécifique visant à limiter les nuisances liées aux chantiers (propreté du chantier, suivi des nuisances sonores, gestion du trafic routier, information de proximité). Des études complémentaires sur le milieu récepteur du rejet d’eaux assainies ont permis de déterminer le tracé et la profondeur qui engendrent le moins d’impact pour l’environnement.
Par ailleurs, la découverte d’une biodiversité riche à cette profondeur a conduit à améliorer davantage la qualité du rejet. Un suivi environnemental est réalisé par une sonde permettant de mesurer l’évolution de paramètres physiques et chimiques de la zone du rejet.


L’utilisation de technologies de pointe
L’ensemble du projet se caractérise par l’exploitation de technologies de pointe spécifiques, innovantes, performantes et sécuritaires, certaines utilisées pour la première fois en Polynésie française tel que le forage de l’émissaire en récif ou la pose du réseau de collecte par les méthodes du fonçage, des tranchées à faibles largeurs ou des tranchées larges.


Une station d’épuration innovante



Située sur le remblai de la Papeava à Fare Ute, la station d’épuration Te Ora No Ananahi permet de traiter l’ensemble des eaux usées collectées du grand centre-ville de Papeete.







Respectueuse de l’environnement, innovante, performante et évolutive, elle exploite un procédé biologique. Cette étape décisive du traitement consiste à éliminer la pollution organique grâce à des micro organismes qui vont dégrader et séparer les polluants des eaux usées.

Les boues issues du traitement sont ensuite séchées dans une serre solaire et revalorisées en engrais grâce au procédé d’hygiénisation. Quant aux eaux épurées, elles sont rejetées via un émissaire en océan.

Evolutive, elle est aujourd’hui en mesure de traiter jusqu’à 3 500 m3 d’eaux usées par jour, mais ses capacités de traitement pourront, sur le même terrain, être multipliées par 4 dans les prochaines décennies.


Les chiffres clés de la station :
> 10 ans d’études et de travaux
> + de 4,5 milliards d’investissement
> 10 km de réseaux de collecte déjà posés et 7 km supplémentaires en cours
> 3 500 m2 de capacité d’eau traitée / jour par la station
> 330 m3 d’engrais produits par an
> 650 m2 de panneaux photovoltaïques sur le site de la station
> 2 émissaires pour le rejet des eaux usées traitées dans l’océan


REPORTAGE



Découvrez en détail le projet, le fonctionnement de la station et ses spécificités. Rentrez dans les coulisses des travaux qui ont permis sa réalisation, comme le développement du nouveau réseau de collecte de la ville de Papeete, ou encore le forage de l’émissaire en récif qui permet un rejet des eaux traitées dans l’océan, avec un minimum d’impact pour l’environnement.
Voir ici la vidéo de présentation


Vous souhaitez visiter la station d’épuration Te Ora No Ananahi ?

Contactez-nous au 40 500 210

Pour tout renseignement :

40 500 210
secretariat@te-ora-no-ananahi.pf
www.te-ora-no-ananahi.pf/