Juin 01 2020

Pose d'un émissaire en océan par forage dirigé # Assainissement des eaux usées

Ce mardi 24 juin 2014, Michel Buillard a assisté au démarrage des travaux de pose de l’émissaire en océan par forage dirigé depuis la digue Est de Motu Uta, en présence notamment de Paul Maiotui, adjoint au maire et président de la SEML "Te Ora No Ananahi" et des entreprises oeuvrant pour ce vaste chantier.

L’émissaire en océan permettra de rejeter les eaux usées traitées par la station d’épuration à 300 mètres au-delà de la digue de Motu Uta à 60 mètres de profondeur.

L’émissaire est décomposé en deux marchés de travaux distincts :
- Partie lagonnaire : du remblai de la Papeava à la digue Est de Motu Uta, il est maintenu sur le fond du chenal par différents types d’ancrage. Ce marché est attribué à JL Polynésie et les travaux démarreront en septembre 2014.
- Partie maritime par forage dirigé : un forage de 300 mètres depuis la digue de Motu Uta jusqu’à son débouché à 60 mètres de profondeur. Ce marché est notifié au groupement JL Polynésie – Brunel Forage et fait l’objet de la visite de chantier de ce jour.

Des études d’environnement sur le milieu récepteur ont permis de déterminer le tracé et la profondeur de l’émissaire afin de garantir le minimum d’impact pour l’environnement.
Un suivi de paramètres physiques et chimiques de la zone du rejet est effectué depuis quatre ans et se poursuivra après la réalisation de l’émissaire afin d’en mesurer l’impact.

Forage dirigé
Le franchissement de la digue de Motu Uta met en oeuvre une méthode complexe et très spécialisée : le forage dirigé. Suite à plusieurs appels d’offres et consultations négociées auprès d’entreprises internationales compétentes, la réalisation de la partie maritime par forage a été attribuée à un groupement d’entreprises locale et nationale JL Polynésie – BRUNEL Forage, spécialiste en forage dirigé.
La solution technique proposée est un seul forage pour poser des tubes acier vissé de diamètre 450 mm en plusieurs étapes :
• Réalisation d’un tir pilote sans déboucher, de diamètre 300 mm avec un système de guidage pour permettre de diriger le tracé qui est suivi en permanence
• Alésage afin de mettre le forage à la bonne dimension par poussée à la boue lors du retrait du train de tige. Cette opération est réalisée en deux fois : diamètre 500 mm puis diamètre 700 mm.
• Les tubes sont ensuite enfilés dans le forage maintenu par la boue en utilisant un tube muni d’ailettes permettant le forage à l’eau pour les derniers mètres
• De l’eau claire est ensuite injectée sous pression dans le forage afin de récupérer toutes les boues et pour éviter leur rejet en océan.
• Les derniers mètres sont forés à l’eau claire avec le tube outils.
• Un « bouchon » en béton est réalisé au niveau de la pré-fouille pour maintenir le tube en position avant que le massif corallien ne cicatrise.

Le milieu marin est préservé de tout relargage de boue en terminant le forage à l’eau claire. Les tubes en acier sont vissés et non soudés, ce qui limite les risques liés aux travaux à chaud dans cette zone à proximité de cuves de pétrole.


Chiffres clés du forage dirigé
- 330 millions XPF TTC de travaux financés par le Contrat de Projets
- Délai contractuel de 6 mois de travaux mais fin prévisionnelle du chantier estimée en septembre 2014.
- Emissaire par forage dirigé dimensionné pour 14 000 m3 d’eau usée traitée par jour
- Entre 6 à 8 ouvriers sur site en poste 3x8 (24h/24), 6 jours sur 7


















Plus d'infos sur l'assainissement