Juin 19 2019

Jumelage Papeete Nouméa signé ce lundi 3 juin 2019

Les maires de Papeete et Nouméa, Michel Buillard et Sonia Lagarde, ont officialisé le jumelage de leur ville par la signature d'une charte ce lundi 3 juin 2019 à la mairie de Papeete.





Etaient notamment présents : Edouard Fritch, président du Pays, Gaston Tong Sang, président de l’Assemblée de la Polynésie française, Raymond Yeddou, administrateur des îles du Vent et des îles sous le vent, Philip Schyle, représentant maire de Arue, Stéphane Chin Loy, président de la Chambre de commerce, le conseil municipal de Papeete, ainsi que des entrepreneurs du fenua et des membres de la société civile.





Depuis quelques années, les deux villes ont entamé des discussions et des échanges en vue d’un rapprochement. Elles sont particulièrement soucieuses de placer, au cœur de leurs relations d’échange, le développement durable, le tourisme, l’éducation, le sport, l’héritage culturel de chacun, les flux et soutiens économiques, ainsi que l’amitié et la solidarité entre les deux communes et leurs habitants.

« Nous devons penser à l’avenir. L’union de toutes les énergies est indispensable pour affronter les défis de notre temps. Les Océaniens doivent se serrer les coudes, surtout les francophones. Toute démarche de rapprochement va dans le bon sens » a confié Tavana Michel Buillard, rappelant les « liens très forts, des liens plus émotionnels et des attaches familiales » qui existent entre les deux villes.

Pour Tavana Sonia Lagarde, « les Tahitiens font partie intégrante de la Nouvelle-Calédonie ». Ce jumelage constitue par conséquent « un enrichissement mutuel favorable au rayonnement de nos deux capitales. Il ne s’agit pas d’un jumelage folklorique, mais d’un jumelage qui a du sens. Notre intérêt est de développer cette francophonie dans une partie du monde si éloignée de la France ».

A l’occasion de ce jumelage, la ville de Papeete a installé au premier étage de la mairie, jusqu’au 17 juin, une exposition photos destinée à valoriser les similitudes historiques entre les deux capitales.




Nous remercions Tavana Sonia Lagarde d’avoir partagé avec nous les images de leurs archives pour créer cette exposition à Papeete. Elles nous rappellent les liens étroits qui unissent durablement la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française.





Durant son séjour, qui durera jusqu’au 8 juin, la délégation calédonienne a été reçue par Gaston Tong Sang à l’Assemblée de la Polynésie française et a visité le marché municipal Mapuru a Paraita.

Elle a également pu apprécier la ferveur musicale polynésienne lors de la Papeete Puromu Party organisée samedi 1er juin. Une sixième édition réussie pour laquelle Tavana Michel Buillard remercie les artistes, les partenaires, les bénévoles et les agents municipaux qui ont contribué au succès de cette soirée.







Des échanges se tiendront cette semaine entre Papeete et Nouméa, particulièrement concernant les projets d’aménagement de la capitale (boulevard Pomare, esplanade Chirac, terminal de croisière, assainissement des eaux usées…).

Les programmes de lutte contre la délinquance, de la cohésion sociale, des actions de proximité en faveur de la jeunesse et des quartiers de Papeete seront présentés, avec notamment des visites sur site des maisons de quartier de Pinai à Tipaerui et de Pape Ora à Titioro.

Après Nice en novembre 2009 et Changning en août 2014, Nouméa est, en juin 2019, la troisième ville sœur de Papeete.

Ia Ora Na Papeete, Maeva Nouméa 2019.