Décembre 13 2017

Les Maires

François CARDELLA (27 août 1838 Bastia - 6 juillet 1917 Papeete)

Maire du 20 mai 1890 au 6 juillet 1917

Chirurgien major et pharmacien, arrivé à Papeete le 14 février 1866 par la corvette Néreide, il s'installe en 1869 comme pharmacien civil et exerce jusqu'à sa mort. L'un des fondateurs du "Messager de Tahiti", il est surtout président du Conseil Colonial (Assemblée consultative) de 1880 à 1885 puis du Conseil Général de 1885 à 1903. Il sera souvent en conflit avec les gouverneurs, notamment sur la fiscalité. En 1886, il se marie à la veuve Lagarde, Marie-Louise Cebert, union sans postérité mais son épouse a cinq filles et un garçon. Il est enterré au cimetière de l'Uranie.


Hégésippe LANGOMAZINO (23 août 1844 France - 28 décembre 1911 Papeete)

Maire du 15 décembre 1902 au 9 octobre 1903


Avocat, Hégésippe Langomazino est élu par le conseil municipal suite à la révocation, par le gouverneur Petit, du maire Cardella. Il démissionnera ensuite pour permettre le retour de Cardella aux fonctions de maire.



Lucien SIGOGNE (27 avril 1883 France - 27 février 1935 Australie)

Maire du 4 octobre 1917 à mars 1920

Avocat, ancien élève de l'Ecole coloniale et docteur en Droit, il est appelé auprès de Maître Goupil, alors qu'il travaillait au Brésil. Il entre à l'étude et épouse Madeleine Goupil, fille du notaire en 1910 (un fils naîtra). Consul de Suède, président de la Croix Rouge, membre du conseil d'administration de la colonie, adjoint au maire, apprécié des milieux commerciaux anglo-saxons, il devient maire à la mort de son prédécesseur, par vote du conseil municipal. Il participe activement à la lutte contre la grippe espagnole en 1918. La plage de Paofai portait son nom.


Hyppolite MALARDE (2 août 1867 France - 15 juillet 1937 Papeete)

Maire de mars 1920 au 19 février 1922

Il arrive en 1872 avec son père à Tahiti. Il revient à Papeete après 15 ans de service chez les Spahis en Tunisie et participe à la défense de Papeete en 1914. Engagé volontaire en 1915, il repart en France faire la guerre. De retour au fenua, il est propriétaire terrain et acquiert notamment le domaine d'Atimaono et sa sucrerie, qu'il vend en 1926. Marié en 1902 à Justine Raoulx, il a quatre garçons, dont Louis, médecin, qui a donné son nom à l'Institut.


Fernand CASSIAU (16 novembre 1871 Ile Maurice - 29 juillet 1933 Papeete)

Maire du 19 février 1922 au 29 juillet 1933

Il arrive à Tahiti en 1904 comme médecin puis est envoyé aux Gambier comme administrateur et médecin (naissance de son fils Pierre, à Rikitea, en 1906). Volontaire de la guerre 1914-1918, président de la Ligue des droits de l'homme, il épouse en 1905 Louise Goupil dont il divorce en 1919 et se remarie en 1927.


Georges BAMBRIDGE (1er juin 1887 Hamuta - 19 janvier 1942 Papeete)

Maire d'août 1933 au 27 juin 1941

Orphelin à 12 ans, il exerce de nombreux métiers. Après 1918, il monte la société Bambridge, Dexter et compagnie qui prend la suite de la société franco-allemande (SCO). D'abord conseiller municipal puis maire, il s'intéresse à l'urbanisme (percement de l'avenue Prince Hinoi). Au début de la deuxième guerre mondiale, il est l'un des initiateurs de la Franc Libre à Papeete. Marié à Jessie Dexter en 1907, ils auront six enfants dont John William dit Willy, grand joueur de football.


Léonce BRAULT (30 avril 1897 Papeete - 15 décembre 1977 France)

Maire du 27 juin 1941 au 29 août 1942

Fils de Léonce Rodolphe Brault, qui fut le premier adjoint de François Cardella, avocat comme son père, il est nommé président de la commission municipale après la dissolution du conseil municipal. Il démissionnera en 1942. Volontaire lors de la guerre de 1914-1918, il se marie le 21 juin 1920 à Francine Lévy.


Alfred POROI (3 mars 1906 Mataiea - 27 août 1994)

Maire du 1er septembre 1942 à octobre 1966

Capitaine au grand cabotage et commerçant, il est, jusqu'en 1957, directeur à Papeete de l'Union steam ship of New Zealand Ltd et fonde l'agence de voyages maritimes et aériens "Tahiti Poroi". Elu conseiller municipal en 1935, il est nommé adjoint au maire Léonce Brault en 1941. Nommé maire par le gouverneur, sa fonction est confirmée par les élections municipales le 26 août 1945. Il démissionne en 1966. En tant que sénateur (suppléant de Gérald Coppenrath de 1959 à 1962, puis élu jusqu'en 1971), il propose la loi sur la communalisation de la Polynésie française. Il est aussi président de la SETIL et est désigné, par le Sénat, membre du comité directeur du FIDES. Il va ainsi embellir et moderniser Papeete. Il est médaillé de la Résistance. Il épouse le 28 août 1926 Tutehauivaiahi Thompson. De cette union sont nés trois enfants : Charles, Maurice et Ernest. Divorcé, il se remarie le 31 août 1951 à Suzanne Callaway, qui lui donnera trois enfants : Bernard, Uerii et Taina.


Tetua Georges PAMBRUN (17 juin 1906 Tahuata - 23 novembre 1996 Mataiea)

Maire du 9 octobre 1966 au 13 mars 1977

Préparateur en pharmacie, conseiller municipal en 1947, il devient premier adjoint du maire Alfred Poroi. Elu maire en 1966, il se préoccupera essentiellement de l'urbanisation de la ville. Plusieurs réalisations immobilières seront entreprises, notamment les constructions de l'école Taimoana appelée alors Lagon Bleu, de la piscine olympique et de l'usine d'incinération des ordures. Grâce à la canalisation de la Papeava, il évitera par ailleurs les inondations habituelles et sera le premier à proposer des parkings payants. De son union avec Henriette Thompson, en 1937, sont nés deux enfants : Maurice et Célita. Il a été inhumé à l'Uranie.


Jean JUVENTIN (9 mars 1928 Papeete)

Maire du 13 mars 1977 au 23 avril 1993

Instituteur et directeur d'école, ancien élève de l'Ecole centrale, il est élu maire pour la première fois en 1977 puis est confirmé dans ses fonctions lors des élections du 6 mars 1983 et du 13 mars 1989. En 1978, il est élu député, le sera jusqu'en 1986, puis sera réélu de 1993 à 1997. En mars 1988, il est élu président du conseil de la SETIL. Il est également président de l'Assemblée territoriale de mai 1988 à mai 1990, et d'avril 1992 à avril 1994. Il s'est marié le 12 janvier 1979 à Ahuura Varney. C'est sous le dernier mandat de Jean Juventin que sera célébré le centenaire de la commune, inauguré le nouvel hôtel de ville et développé le premier programme d'eau potable.


Louise CARLSON (28 décembre 1930 Papeete)

Maire du 23 avril 1993 au 17 juin 1995

Ancienne élève de l'Ecole centrale, institutrice titulaire en 1947, elle a pratiqué son métier à l'école dite de la Gendarmerie de Papeete, à l'école Paofai ainsi qu'à l'école de Tipaerui et ce jusqu'en 1967. En 1970, elle intègre un poste d'institutrice à l'école du Lagon bleu puis en 1971, elle est promue directrice de l'école Pinai. C'est le 9 mai 1971 qu'elle devient membre du conseil municipal et ce jusqu'à son élection au mandat de maire, lors de la démission de Jean Juventin le 23 avril 1993. Louise Lévy a épousé Hans Carlson le 29 janvier 1948. Ils ont eu quatre enfants : Danièle, Léa, Claude et Jean-Michel, actuel conseiller municipal.