Avril 11 2021

Débat d'orientation budgétaire 2021 : Papeete continue d’investir malgré la crise




Le conseil municipal de Papeete s’est réuni le jeudi 11 février 2021 à l’hôtel de ville. Le débat d’orientation budgétaire de la commune pour 2021 était à l’ordre du jour de cette séance.

Depuis 2015, la commune de Papeete s’efforçait de maintenir ses dépenses de fonctionnement au même niveau à chaque exercice. Cette discipline budgétaire n’a pas pu être respectée en 2020 pour deux raisons :
- la commune a repris en régie directe la cuisine centrale et la restauration scolaire, ce qui a entraîné le recrutement de 120 nouveaux agents au sein du personnel communal ;
- la crise sanitaire a provoqué une baisse des recettes de fonctionnement, notamment en raison des diverses exonérations fiscales ayant été accordées.


L’impact de la crise sanitaire
Les mesures restrictives adoptées pour freiner la propagation du virus, que ce soit le confinement ou le couvre-feu, ont entraîné une baisse de plus de 110 millions de francs des recettes de la commune en 2020. Droits de place, stationnement payant et taxe de séjour ont été les plus affectés.


Charges financières en baisse
Le seul poste de dépense en baisse régulière est celui des charges financières. Papeete se désendette depuis 2015. La commune rembourse principalement du capital et de moins en moins d’intérêts. Les réserves en trésorerie au compte de dépôt du trésor ne cessent de progresser depuis 2016. La commune fait dorénavant face à ses créances auprès de ses fournisseurs sans aucune difficulté.


L’investissement en 2020
Malgré une année 2020 difficile, la commune a poursuivi ses efforts en termes d’équipements structurants avec notamment :
- La mise en conformité de la cuisine centrale,
- La phase 2 de la rénovation de l’éclairage public à Taunoa,
- L’extension du réseau de vidéoprotection,
- La reconstruction de l’école maternelle Tama-nui,
- La mise en sécurité de la verrière du marché municipal.


Grandes orientations du budget 2021
Compte tenu des incertitudes pesant sur la pérennité des ressources communales, le budget 2021 fait preuve de la plus grande prudence. L’appel à la vigilance en matière financière lancé par le président Édouard Fritch, conjugué aux prévisions des différents experts qui prévoient une baisse des ressources fiscales des communes de l’ordre de 15 à 20%, ont conduit la ville à demander à ses directions d’opérer dès 2021 une baisse globale de leurs dépenses de fonctionnement de 20%, tout en maintenant un niveau de service optimal.
Les experts s’accordent sur le fait qu’un retour de l’activité au niveau de 2019 ne sera pas atteint avant fin 2022 ou début 2023. La commune de Papeete souhaite néanmoins préserver un certain nombre de ses projets. Il est en effet essentiel que les investissements des communes contribuent autant que possible à la relance de l’économie.


Projets maintenus en 2021
- Rénovation de l’éclairage public avec la phase n° 2 du centre-ville (93 millions de francs) ;
- Reconstruction de l’école maternelle Tama-nui (684 millions de francs) ;
- Extension du réseau de vidéoprotection, avec notamment l’avenue du Prince-Hinoi ;
- Rénovation du stade Willy-Bambridge (247 millions de francs) ;
- Rénovation de la promenade de Nice (115 millions de francs, dont 50 millions pour l’assainissement) ;
- Mise en œuvre du CRSD, contrat de redynamisation des sites de défense (500 millions de francs) ;
- Actualisation du PGA, plan général d’aménagement (30 millions de francs).


Le budget annexe des ordures ménagères
Ce budget annexe reste relativement stable depuis les trois derniers exercices. Il reste toutefois dépendant d’une subvention d’équilibre du budget principal, le montant des redevances étant très loin de couvrir le coût du service.


En conclusion
Le projet de budget 2021 s’inscrit dans un contexte très particulier avec des incertitudes à la fois sur la pérennité des ressources, mais aussi sur les délais de retour à une situation économique plus favorable.

Fort heureusement, la discipline budgétaire observée depuis plusieurs années permet à la commune de Papeete de bénéficier d’une bonne santé financière. Les principaux ratios mesurant celle-ci (capacité d’autofinancement, rigidité, désendettement), sont tous positifs. Papeete devrait ainsi pouvoir franchir le cap difficile des deux prochaines années sans trop de dommages.