Juin 01 2020

"Vis ta ville" fait bouger le Parc Bougainville

Mercredi 27 octobre de 12h à 15h30, environ 700 jeunes se sont réunis au Parc Bougainville pour participer à la 15e édition de Vis Ta Ville. « Manger équilibré, je fais le bon choix ! », telle était la thématique retenue afin d’informer les jeunes sur les bienfaits d’une bonne alimentation et aussi l’importance de lutter contre la sédentarité, une des causes du surpoids, par la pratique d’activités sportives.



Ainsi, les jeunes présents dans la capitale ont été très attentifs aux conseils dispensés par les professionnels de la santé du Kiosque Info Santé, du Fare Tama Hau, de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) et de l’association Te Fare Ora. En participant aux stands, on se rendait éligible au jeu Vis Ta Ville ! Ce sont ainsi huit gagnants qui ont reçu des lots bien pratiques offerts par la Caisse de Prévoyance Sociale et Shop Tahiti.



A 14h30, les stands de prévention ont laissé place à la pratique ! Vis ta Ville a fait honneur au ragga et au hip-hop, des danses modernes très appréciées par le public. Un public qui s’est bien volontiers laissé séduire par les jeunes danseurs de hip hop et la dynamique Sandie Veuve en participant à de belles chorégraphies ! Cette nouvelle édition s’est clôturée par une douce pluie qui a réuni tout le monde sous le Fare Potee du Parc Bougainville, l’ambiance était sans conteste bon enfant. On en redemande !







Pour rappel, Vis Ta Ville a été lancé en avril 2009 par la Ville de Papeete et l’association Agir pour l’insertion. Cet événement s’inscrit dans le cadre du Projet Educatif Local, dont les partenaires sont le CUCS, l’EPAP, la Direction des affaires sociales, la CPS ainsi que six établissements scolaires (les écoles primaires de Mama’o, Pina’i, To’ata, Hitivanui, le collège de Taunoa et les CJA). C’est la participation de chacun qui permet à Vis Ta Ville d’exister. Que tous soient remerciés de leur participation et de leur contribution !

La prochaine édtion est programmée pour le 19 novembre, même lieu et mêmes horaires, un vendredi exceptionnellement, à l'occasion de la Journée des droits de l'enfant.