Août 24 2019

Alerte tsunami : Papeete teste son plan d'évacuation scolaire



Un exercice d'évacuation en cas de tsunami a eu lieu ce mercredi 9 mars à 9 heures. L'occasion pour la ville de Papeete de tester son plan d'évacuation scolaire. L'opération, malgré encore quelques réajustements à apporter, a globalement été une réussite. Un autre exercice est prévu pour les écoles de la zone ouest le 30 mars prochain.





Les 6 établissements à évacuer ce mercredi 9 mars étaient : les maternelles Raitama et Heitama, l'élémentaire Taimoana, le CJA de Papeete, le centre nautique Hititai et le collège de Taunoa. Les écoles ont été évacuées une heure avant l'alerte générale, c'est-à-dire, en situation réelle, avant que la sonnerie de l'alarme ne retentisse.
Cette dernière, durant notre exercice, n'a pas été déclenchée ce mercredi, puisque le haussariat ne le fait jamais pour les exercices, ceci afin de ne pas provoquer de panique parmi la population. Seuls les pompiers ont silloné et alerté le secteur à évacuer.
 


Les évacuations ont débuté à 9 h 16, en bus pour les plus petits des écoles maternelles. A 9 h 36, toutes les écoles avaient évacué. A 9 h 48, toutes étaient arrivées à leurs lieux de refuge respectifs, à savoir la chapelle mormone de Fariipiti et les locaux de Vaitavatava.



Vaitavatava a accueilli les élèves du collège Taunoa, soit un total de 273 personnes à 9h45 - 233 enfants et 40 adultes - les mêmes effectifs étaient signalés au départ et à l’arrivée.
La chapelle mormone a, elle, hébergé les élèves des 4 écoles situées en zone rouge et ceux du centre nautique Hititai, soit un total de 746 personnes, avec là aussi les mêmes effectifs au départ et à l’arrivée.
Enfin, quatre personnes handicapées ont été évacuées au centre d’hébergement de Mamao à 9 h 41 et 9 h 50, ainsi que 2 personnes âgées à la chapelle mormone à 10 h 20.







Le retour dans les écoles a été déclenché à 10 h 25. A 10 h 38, le dernier élève avait quitté la chapelle. A 10h48, le retour des élèves dans leurs établissements sans incident était annoncé et les points de régulation étaient levés. En tout, un peu plus de 1000 personnes ont évacué le secteur.








Romélo Legayic (à droite), conseiller délégué à l'éducation de la ville de Papeete, avec des agents du Bureau de l'éducation, mobilisés pour l'exercice.


Le poste de commandement de la Ville, où étaient centralisées les informations durant toute la durée de l'exercice.