Juillet 06 2022

Campagne de lutte contre la filariose : la distribution dans les quartiers a débuté ce lundi 9 mai

La distribution des cachets de Notézine et de Zentel par les ambassadeurs a débuté dans les quartiers de Papeete aussi, ce lundi 9 mai, en fin de journée.

Conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé, et pour optimiser l’administration supervisée des médicaments (POD), la Direction de la Santé et ses partenaires tenteront en 2011 d’appliquer les préceptes de la méthode Combi (Communication for Behaviour Impact), qui utilise la participation communautaire comme un outil de mise en oeuvre des programmes de santé publique.

Le but de cette démarche est d’augmenter la part de distribution au porte-à-porte qui permet d'améliorer l’observance de la population à la distribution des médicaments à l’instar de ce que firent les « taote mariri ».

En 2011, les communes seront particulièrement impliquées dans cette stratégie. Leur rôle est prépondérant car elles représentent l’échelon de proximité le plus adapté à l’organisation de la « participation communautaire ». Les communes ont d’ores et déjà permis, grâce à leurs personnels, la mobilisation de plus de 1 000 ambassadeurs bénévoles pour l’ensemble de Polynésie française.

Ces ambassadeurs de la lutte contre la filariose (Tia opere ra’au mariri) seront chargés de la distribution des médicaments à domicile sous la supervision des personnels de santé et des référents des communes.
Pour compléter ce dispositif, les phases de distribution dans les établissements scolaires et universitaires, les structures sanitaires, les pharmacies, les établissements de soins, les lieux de consultation et les lieux publics seront maintenues en 2011.

(Sources : Direction de la Santé)



Les ambassadeurs POD, reconnaissables à leur gilet rouge...


Mareva Trafton, 6e adjointe au maire, a sillonné Taunoa et ses alentours, avec l'équipe de bénévoles du quartier.




Plus d'infos sur la maladie et les traitements ici (sources : Direction de la Santé).